Bart De Wever Tom Van Grieken, présidents de la N-VA et du Vlaams Belang.
Plein écran
Bart De Wever Tom Van Grieken, présidents de la N-VA et du Vlaams Belang. © Photonews/Belga

La N-VA a surtout perdu des électeurs dans les communes pauvres, au profit du Vlaams Belang

La N-VA a surtout perdu des électeurs dans les communes où le revenu moyen est bas, selon une analyse du quotidien De Standaard publié mardi. L'inverse est constaté pour le Vlaams Belang.

La N-VA a perdu 7,1% lors des élections pour le Parlement flamand fin mai, mais les pertes d'électeurs sont réparties de manière inégale selon les communes. Dans 20% des communes flamandes les plus riches, l'alliance nationaliste recule de 3%. Dans les 20% des communes les plus défavorisées, la chute est par contre de 10%.

La tendance est inverse pour le Vlaams Belang: au plus bas étaient les revenus, au plus fort ont été les gains de la formation d'extrême droite nationaliste. Là où la N-VA a perdu en moyenne 6,6% dans les communes les plus pauvres, le Vlaams Belang a grimpé de 6,4%.

  1. Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    La commission des Finances de la Chambre a approuvé mardi, à l'unanimité moins l'abstention du PTB, le projet de loi qui couvre les crédits fédéraux pour avril, mai et juin. Le texte accorde un milliard d'euros à la provision interdépartementale afin de faire face aux dépenses urgentes de la crise. Une grande partie sera affectée aux dépenses sanitaires, a indiqué le ministre du Budget, David Clarinval.