Plein écran
© iStock

Les associations d'anciens combattants appellent à l'unité de la Belgique

L'association Servio, l'organisme coupole regroupant les anciens combattants, prisonniers politiques, victimes de guerre, vétérans et associations patriotiques affiliées belges, a lancé lundi, deux semaines après les élections générales du 26 mai qui ont vu une poussée des extrêmes de gauche comme de droite - dont le Vlaams Belang en Flandre -, un appel à "œuvrer à ce qui nous unit, dans une Belgique riche de ses diversités et pour une Europe forte et en paix".

"Nous lançons officiellement cet appel fédérateur aux autorités politiques, économiques, culturelles du pays, et aux acteurs de la sécurité et de la défense. Puisse ce message faire partie des négociations en cours au niveau régional, communautaire, fédéral et international, pour garder le monde libre, tel que légué par nos anciens, et la Belgique en paix et apaisée pour les plus jeunes", a indiqué Servio dans un communiqué adressé à l'agence Belga dans la foulée des commémorations du 75e anniversaire du débarquement allié en Normandie, le 6 jui 1944.

Le souci de pérenniser la mémoire des anciens

"La disparition accélérée de nos passeurs de mémoire encore vivants nous incite à encourager toutes les associations patriotiques à réfléchir aux actions possibles en vue de pérenniser la mémoire de nos anciens et les valeurs fondamentales de notre démocratie, en particulier auprès des jeunes", poursuit Servio.

"Puissent les commémorations de la fin de la Seconde Guerre mondiale (entre juin 2019 et mai 2020, nldr) nous inciter à respecter l'appel des anciens. Unissons nos volontés, capacités, actions pour œuvrer à ce qui nous unit, dans une Belgique riche de ses diversités et pour une Europe forte et en paix", ajoute le texte.

  1. Fuite de données Mastercard, les autorités belges et allemandes mènent l’enquête

    Fuite de données Mastercard, les autorités belges et allemandes mènent l’enquête

    L'Autorité de Protection des données belge (APD) ainsi que celle de Hesse en Allemagne ont été notifiées par l'entreprise Mastercard, dont le siège est à Waterloo, d'une fuite de données personnelles détectée le 19 août 2019 et qui aurait affecté un grand nombre de personnes, dont un nombre significatif seraient des clients allemands, ont-elles annoncé dans un communiqué. L'organisme belge n'est pas encore en mesure de préciser si des Belges sont concernés par cette fuite.