Plein écran
Maxime Prévot, président du cdH. © BELGA

Prévot: “Une telle vague brune ne ferait gagner ni la démocratie ni le pays”

"Voir une telle vague brune déferler sur le nord ne ferait gagner ni la démocratie, ni le pays", a jugé dimanche, sur la RTBF, le président du cdH Maxime Prévot, inquiet des premiers résultats des élections qui font état d'une nette poussée du Vlaams Belang en Flandre. 

"Nous étions demandeurs que la N-VA fasse le moins bon score possible mais pas nécessairement pour autant que le Vlaams Belang en fasse un bon", a dit M. Prévot. 

En 2014, la N-VA avait réalisé un score historique en siphonnant le Vlaams Belang. Aujourd'hui, elle demeure première en Flandre et le Vlaams Belang progresse significativement. A deux, les partis pourraient représenter 45% de l'électorat flamand. Les francophones devront en tenir compte, a averti M. Prévot.

"Je sais bien que du côté francophone, il y a les gouvernements que l'on souhaiterait mais il faudra aussi être lucide sur les gouvernements que l'on pourra former à la lumière des votes qui se sont exprimés en Flandre", a-t-il dit sur RTL-TVi.

Le président des humanistes a estimé qu'il était prématuré de commenter les résultats du côté francophone, encore trop partiels.

  1. Les syndicats de Thomas Cook Belgique pessimistes: “Il y a 1% de chance qu'une solution soit trouvée”

    Les syndicats de Thomas Cook Belgique pessimis­tes: “Il y a 1% de chance qu'une solution soit trouvée”

    "Cela ne s'annonce pas bien", a confié lundi après-midi Katrien Degryse, représentante du Setca, à l'issue d'une réunion générale entre direction et syndicats de Thomas Cook Belgique. "La direction a dit qu'il y avait 1% de chance qu'une solution se dégage des négociations. Cela ressemblait à un discours d'adieu." La situation est dès lors très mal embarquée, déplorent les syndicats.
  2. Philippe Close refuse de fermer les yeux face aux problèmes de sécurité sur le piétonnier

    Philippe Close refuse de fermer les yeux face aux problèmes de sécurité sur le piétonnier

    La situation constatée la nuit sur le piétonnier du centre de la capitale sur le plan des nuisances en tous genres est inacceptable "tant en termes d'image que de service à la population. Nous n'allons rien lâcher car nous voulons y mettre un terme. La détermination du corps de police et des services sociaux est entière", a affirmé lundi soir le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS).