Plein écran
© BELGA

Siegfried Bracke: "Trop de différences avec le Vlaams Belang et le PS”

L'ancien président de la Chambre, Siegfried Bracke (N-VA), ne voit pas son parti gouverner à l'heure actuelle avec le Vlaams Belang. "Et ce pour la simple raison qu'il y a trop de différences entre nous, tout comme entre nous et le PS", a-t-il déclaré dans De Zevende Dag.

Pour M. Bracke, qui a annoncé vendredi son retrait de la vie politique, son parti a toutefois raison de discuter en Flandre avec la formation d'extrême droite car le cordon sanitaire est "un concept d'un autre temps".

Le fait que le CD&V et l'Open Vld aient immédiatement fermé la porte au VB après les élections n'est, selon lui, "ni intelligent, ni sage". Egalement présent ce dimanche sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI), Siegfried Bracke a réitéré le plaidoyer de la N-VA en faveur du confédéralisme, "seule manière de résoudre la différence de tendance entre le nord et le sud du pays".

"Le seul problème du confédéralisme est qu'il émane de la N-VA. A un moment cela viendra, je ne sais pas quand, mais cela viendra", a-t-il affirmé.

Plein écran
© BELGA
  1. Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    La commission des Finances de la Chambre a approuvé mardi, à l'unanimité moins l'abstention du PTB, le projet de loi qui couvre les crédits fédéraux pour avril, mai et juin. Le texte accorde un milliard d'euros à la provision interdépartementale afin de faire face aux dépenses urgentes de la crise. Une grande partie sera affectée aux dépenses sanitaires, a indiqué le ministre du Budget, David Clarinval.