Plein écran
Johan Vande Lanotte et Didier Reynders. © BELGA

Un programme, puis des partis, telle est la nouvelle idée des informateurs

Une nouvelle idée fait son chemin lors des discussions pour la formation d'un gouvernement fédéral: l'élaboration d'un gouvernement de programme, écrivent vendredi Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen. Concrètement, les informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte développent un programme avec des objectifs clairement définis. Les partis qui y adhèrent formeront le prochain gouvernement.

Le principal objectif d'un tel processus est d'éviter les grandes discussions idéologiques. Les deux informateurs œuvrent à un texte divisé en une dizaine de domaines, tels que la sécurité sociale, l'immigration et le climat. Ils formulent des objectifs clairs pour chaque section ainsi que la manière d'y parvenir. Le texte se base sur les discussions exploratoires menées avec les partis. Il est également chiffré.

L'étape suivante verra les informateurs proposer leur "programme" aux partis. Ceux qui y adhèrent formeront ensemble un gouvernement, à condition qu'ils aient la majorité au parlement.

Samedi, MM. Reynders et Vande Lanotte sont attendus auprès du Roi pour un rapport intermédiaire.

  1. Un groupe de jeunes occupe un bâtiment de l'UCLouvain

    Un groupe de jeunes occupe un bâtiment de l'UCLou­vain

    Un groupe de jeunes composé en partie d'étudiants a entamé lundi soir l'occupation de la "maison blanche", un bâtiment appartenant à l'Université catholique de Louvain (UCLouvain) situé à proximité du lac de Louvain-la-Neuve. Certains se sont barricadés à l'intérieur. Ils affirment vouloir faire du bâtiment, à l'adandon depuis des années, un espace culturel et social autogéré. Les autorités de l'UCLouvain regrettent la méthode mais se disent ouvertes à la discussion.
  2. Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    “J’ai peut-être été un papa un peu trop sévère”, a concédé B.D. devant son juge à Termonde ce lundi. Le père de famille de 42 ans de Saint-Gilles-Waes (Flandre Orientale) a tenté de nuancer les faits de maltraitances familiales qui lui sont reprochés. Le dossier à charge est pourtant lourd. Durant des années, l’homme aurait littéralement terrorisé ses filles nées en 2008 et 2012. Les petites filles auraient régulièrement reçu des coups de poing et de pied, tout comme leur mère. Le prévenu encourt une peine de 18 mois de prison.
  3. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.