Plein écran
La co-présidente d’Ecolo Zakia Khattabi a voté à Ixelles. © Photo News

Zakia Khattabi: “La famille verte est la seule à augmenter son score”

Mise à jourLa famille verte est la seule à augmenter son score par rapport à 2014, a affirmé la co-présidente d’Ecolo Zakia Khattabi, sur foi des premiers résultats électoraux connus dimanche, en fin d’après-midi. “Les sondages se sont trompés, mais je me réjouis de la nette progression que nous enregistrons par rapport à 2014", a affirmé Mme Khattabi, interrogée par la Une (RTBF).

La co-présidente d’Ecolo a souligné que l’objectif pré-électoral des Verts était d’être en mesure d’entrer dans une majorité.

Parc ailleurs, Mme Khattabi a imputé la responsabilité des premiers résultats indiquant une forte poussée de l’extrême droite en Flandre, au Premier ministre MR sortant, Charles Michel, qui a laissé la N-VA “libérer sa parole au plus haut niveau de l’Etat”. “Nous ferons tout pour que la N-VA ne puisse plus être présente au plus haut niveau de l’Etat”, a-t-elle dit.

Ecolo ne se prononce pas encore sur les partenaires futurs de coalition. “On privilégie une coalition Climat et la campagne que l’on vient de vivre a montré qu’il n’y en avait pas un plus que l’autre qui avait réellement pris la mesure de l’enjeu”, a-t-elle expliqué sur RTL-TVi.

La campagne électorale a été dure pour les Verts, pris pour cible par le MR. La co-présidente ne pose toutefois pas de veto à l’égard des libéraux. “C’est une aventure humaine et ça laisse des traces mais on a le sens des responsabilités et, le cas échéant, il faudra discuter avec tout le monde”, a-t-elle souligné.

Plein écran
© BELGA
  1. Affaire Hakimi/Pauwels: examen de la procédure devant la chambre des mises en accusation

    Affaire Hakimi/Pauwels: examen de la procédure devant la chambre des mises en accusation

    La chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut a procédé, mardi, à un examen de la procédure en cours concernant le vaste dossier des home-jackings instruit à Mons, appelé par certains médias "l'affaire Pauwels" en raison de la présence de l'ancien animateur de RTL, inculpé dans cette affaire. Celle-ci implique une trentaine de personnes dont plusieurs sont encore en détention préventive. Le dossier a été analysé dans la salle de la cour d'assises du Hainaut.