Plein écran
La co-présidente d’Ecolo Zakia Khattabi. © Photo News

Zakia Khattabi maintient ses propos contre GAIA: “Je reste choquée”

L'association de défense des animaux GAIA a décidé jeudi de citer la co-présidente d'Ecolo en justice pour diffamation, annonce l'organisation dans un communiqué.

Dans une interview donnée à l'Echo jeudi, Zakia Khattabi affirme notamment que GAIA appelle "à voter pour le Vlaams Belang", ce que réfute l'association.

“Nous n’avons aucune accointance avec ce parti ou avec l’extrême droite”

"Nous sommes sidérés", réagit Michel Vandenbosch, le président de GAIA. "GAIA n'a jamais appelé à voter pour le Vlaams Belang", assure-t-il. "Nous n'avons aucune accointance avec ce parti ou avec l'extrême droite. La xénophobie n'est tout simplement pas inscrite dans l'ADN de GAIA. Nous ne pouvons donc tolérer qu'Ecolo salisse notre image en tenant des propos injurieux et diffamatoires".

En conséquence, l'association a, via son avocat, décidé de mettre en demeure Mme Khattabi et de la citer devant le tribunal civil de Bruxelles pour répondre de ses "propos injurieux et diffamatoires à l'encontre de GAIA".
L'association exige également des excuses publiques de la co-présidente d'Ecolo.

Khattabi persiste et signe

Interrogée par “Le Soir”, Mme Khattabi maintient ses propos. Elle en rappelle le contexte, à savoir une campagne menée par l’association en octobre 2018 à propos de l’abattage rituel. GAIA classait les partis en fonction de leurs réponses à son questionnaire et rangeait le Vlaams Belang du bon côté, sous une case à cocher telle qu’elle est reproduite sur les bulletins de vote remplie d’un “V”, alors qu’Ecolo était classé du mauvais côté, à savoir une case rougie de sang.

La co-présidente avait alors dénoncé cette façon de faire, estimant que GAIA assumait d’appeler à voter pour des partis comme le Vlaams Belang plutôt que pour des partis démocratiques, et regrettant le peu de cas fait de la réponse argumentée et nuancée fournie par Ecolo.

“C’est factuel. Je reste choquée qu’on puisse mettre le Vlaams Belang sur le même pied que les autres partis démocratiques”.

  1. Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connaissait sa voiture par cœur”

    Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connais­sait sa voiture par cœur”

    Alors que la commune de Wijnegem (province d’Anvers) vient d’obtenir la promesse de voir installer un dispositif de contrôle de trajet sur la “route de la mort”, deux frères y ont été victimes d'un crash d’une extrême violence ce vendredi. La Porsche 911 turbo de Pedro, 44 ans, et Gaby, 39 ans, a été littéralement sectionnée lors de l’impact contre un arbre. L’aîné lutte pour sa vie sur son lit d’hôpital tandis que le cadet a été tué sur le coup. Ensemble, ils avaient une affaire de voiture de luxe d’occasion. “Oui, ils aimaient les voitures puissantes, mais ils les connaissaient de A à Z”.
  2. Drame à Grammont: Nick aurait poignardé son grand-père qui refusait de lui donner de l’argent
    Mise à jour

    Drame à Grammont: Nick aurait poignardé son grand-pè­re qui refusait de lui donner de l’argent

    Mercredi, un homme de 81 ans a perdu la vie à Grammont, poignardé par son petit-fils. Le soir-même, les voisins ont aperçu le suspect, Nick, 23 ans, acheter une glace au marchand de glace ambulant. Quelques minutes plus tard, il s’est rendu chez son grand-père avant de le poignarder à mort avec une paire de ciseaux. Il s’est ensuite retourné contre sa grand-mère, qui tentait d’intervenir. On soupçonne aujourd’hui le jeune homme d’avoir sonné à la porte de ses grands-parents pour réclamer de l’argent pour s’acheter de la drogue. Il a été placé sous mandat d’arrêt et inculpé d’assassinat et de tentative de meurtre sur sa grand-mère, a indiqué vendredi le parquet de Flandre orientale.