Reuters/Photo News
Plein écran
© Reuters/Photo News

De la frayeur Eriksen au sacre italien: les tops et flops de l’Euro

Ombre et lumière de l'Euro de football: côté ensoleillé, le sacre de l'Italie renaissante, le football offensif et les sauveurs du Danois Christian Eriksen figurent en bonne place. Côté nuageux, on trouve les ballons cafouillés, les cadors terrassés et les controverses politiques à répétition.

  1. La “Squadra” qualifiée, mais la presse italienne et espagnole encensent la “Roja”: “Cette Espagne mérite tous les éloges”
    Revue de presse

    La “Squadra” qualifiée, mais la presse italienne et espagnole encensent la “Roja”: “Cette Espagne mérite tous les éloges”

    Les journaux italiens et espagnols sont unanimes. La “Roja” a été plus convaincante que la “Squadra”. Mais c’est bien la nation qui a éliminé nos Diables Rouges qui est en finale de l’Euro. “Tiki Taka contre Tuca Tuca”, “excités pour le Qatar” et “un au revoir injuste”: voici ce qu’écrivent les médias espagnols et italiens après cette première demi-finale. Revue de presse.
  2. L’Italie en finale au bout du suspense, fin du rêve pour l’Espagne

    L’Italie en finale au bout du suspense, fin du rêve pour l’Espagne

    Intensité et suspense, quelle demi-finale! Au terme d’un choc sublime entre l’Italie et l’Espagne, c’est la Squadra qui a validé son ticket pour la finale après la séance de tirs au but (1-1, t.a.b 4-2). Les deux équipes étaient à égalité à l’issue du temps réglementaire et de la prolongation après des buts de l’Italien Federico Chiesa (60e) et une égalisation de l’Espagnol Alvaro Morata (80e), lequel a manqué son tir au but. En finale dimanche à Wembley, l’Italie rencontrera la vainqueur de la seconde demi-finale entre l’Angleterre et le Danemark.