Entre regrets et satisfactions pour le Club de Bruges qui devra forger sa qualification à Manchester, jeudi prochain.
Plein écran
Entre regrets et satisfactions pour le Club de Bruges qui devra forger sa qualification à Manchester, jeudi prochain. © Photo News
1
FIN
1
  • Dennis 15'
  • Anthony Martial 36'

Des regrets, mais aussi de l’espoir pour le Club de Bruges

Nouvelle prestation honorable du Club de Bruges en Coupe d’Europe. Après le Real Madrid et le PSG, c’est Manchester United qui a fait connaissance avec les Blauw en Zwart ce jeudi. Très bien rentré dans sa rencontre, le leader du championnat de Belgique clôture pourtant ce seizième de finale aller avec une pointe d’amertume, car le Club a mené et eu les clés de la rencontre en mains, avant l’égalisation anglaise. Mais la qualification reste abordable pour Bruges. Il faudra réaliser l’exploit à Old Trafford dans une semaine et, sur ce qu’ils ont montré dans cette manche aller, les Brugeois en sont tout à fait capables... 

La note du match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

Une rencontre à deux visages, jeudi soir, sur la pelouse du Jan Breydel. Très bons en début de match, les Blauw en Zwart ont longtemps dominé des Mancuniens apathiques et décevants, mais le but d’Anthony Martial a réveillé les Red Devils. Et on a assisté à une deuxième période plus animée et surtout plus équilibrée. Un peu moins flamboyants qu’en première période, les Brugeois auraient tout de même pu reprendre les devants, avec un peu plus de justesse dans le dernier geste. Comme à Paris ou à Madrid, ce sont les petits détails qui ont fait la différence. Mais tout reste à faire et le Club de Bruges n’a pas dit son dernier mot. 

Le moment marquant 

L’erreur brugeoise qui coûte cher

La soirée des cadeaux à Bruges. Si Emmanuel Dennis a bénéficié des largesses défensives mancuniennes et d’une sortie complètement manquée de Romero, le Club de Bruges a rendu la pareille aux Red Devils, 20 minutes plus tard. Alors que les Blauw en Zwart étaient au-dessus durant le premier acte, une rentrée en touche hasardeuse et une erreur d’appréciation de Brandon Mechele ont permis à Anthony Martial de filer vers Simon Mignolet pour égaliser. Et quand on connaît l’importance des buts inscrits en déplacement dans des confrontations comme celle-ci, ce but pourrait coûter très cher, dans une semaine, à Manchester. 

L’homme du match

L’homme des grands matchs? Emmanuel Dennis avait déjà épaté l’Europe à Santiago Bernabeu, où il avait brillé contre le Real. Cette fois, c’est au Jan Breydelstadion, mais contre un autre calibre européen que le Nigérian a montré les crocs. Percutant, incisif et buteur, Emmanuel Dennis a sorti le grand jeu contre Manchester United, il ne lui aura manqué qu’un peu plus de réussite pour faire basculer la rencontre dans le camp brugeois.

Emmanuel Dennis était dans tous les bons coups contre Manchester United.
Plein écran
Emmanuel Dennis était dans tous les bons coups contre Manchester United. © AFP

Le tweet 

La phrase 

Citation

Je crois qu’on était meilleur. On a eu plus d’occasions et la possession. Quand tu sais faire ça contre une équipe comme Manchester United, il faut être fier. Mais c’est vrai que le résultat aurait pu être meilleur. Il faudra faire le même match là-bas, la semaine prochaine.

Simon Mignolet, au micro de la RTBF.

La stat 

2

Seules deux équipes, et non des moindres, ont fait tomber le Club de Bruges dans son antre cette saison: le Real Madrid et le PSG. Manchester United ne sera pas le troisième grand d’Europe à s’imposer au Jan Breydelstadion.

Plein écran
© Photo News