Plein écran
© epa

Alain Delon reçoit la Palme d'or d'honneur

Le Festival de Cannes a décidé de décerner sa Palme d'or d'honneur 2019 à Alain Delon "afin d'honorer sa magnifique présence dans l'histoire du septième art", annoncent les organisateurs de l'événement cinématographique mercredi, qualifiant l'acteur de "monstre sacré, de légende vivante et d'icône planétaire".

"Avec Pierre Lescure (président du Festival, ndlr), nous sommes heureux qu'Alain Delon ait accepté d'être honoré par le Festival", souligne Thierry Frémaux, délégué général. "Il a pourtant longuement hésité, lui qui nous a longtemps refusé cette Palme d'or car il estimait ne devoir venir à Cannes que pour célébrer les metteurs en scène avec lesquels il a travaillé."

"Dirigé par les plus grands cinéastes (Antonioni, Visconti, Melville, Losey, Godard, Deray), il a accompagné d'immenses stars (Gabin, Lancaster, Montand, Sharif, Ventura) et serré dans ses bras les plus grandes actrices (Mireille Darc, Romy Schneider, Claudia Cardinale, Ursula Andress, Monica Vitti)", poursuivent les organisateurs.

Star internationale depuis près de six décennies - il est notamment célèbre au Japon -, Alain Delon a marqué les esprits de générations de cinéphiles pour ses interprétations dans "Le Samouraï", "Le Guépard" et "La Piscine" notamment.

La 72e édition du Festival de Cannes se déroulera du 14 au 25 mai dans la ville côtière française.

  1. Dans un petit village d’Ardèche, une fillette disparaît: le coupable est-il vraiment celui qu’on croit?
    Interview

    Dans un petit village d’Ardèche, une fillette disparaît: le coupable est-il vraiment celui qu’on croit?

    2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît. Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante. Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose... Quinze ans plus tard, alors qu’il la croyait réglée, Tassi, désormais à la retraite, reprend l’enquête. Il va se faire aider d’un jeune auteur spécialisé dans les tueurs en série et de l’avocate de l’homme qu’il a fait enfermer pour le meurtre de la petite Justine. “Fermer les yeux” d’Antoine Renand est un polar qu’on imagine très bien sur grand écran et c’est normal, c’est comme ça qu’il était pensé à l’origine. “Fermer les yeux” était un scénario avant d’être un roman mais la vie étant ce qu’elle est, le projet cinématographique n’a pas abouti. Tant mieux pour ceux qui préfèrent les descriptions écrites des personnages à leur projection sur écran.