Plein écran
© Photo News

La demande absurde aux journalistes qui ont interviewé Brad et Leo

Les journalistes qui ont pu interviewer Quentin Tarantino, Brad Pitt et Leonardo DiCaprio ont dû faire un geste inédit.

Interviewer Tarantino, Pitt, DiCaprio et Robbie est une opportunité qui profite à peu de médias, mais qui a son coût. Au lendemain de la projection de "Once Upon a Time... in Hollywood", le service de presse de la production a fait coller un morceau de sparadrap sur les objectifs des smartphones pour éviter que les journalistes ne filment les tables rondes auxquelles ils étaient conviés. 

Après quoi consigne a été donnée de ne pas évoquer certains sujets, comme #MeToo. Des contraintes qui se sont révélées absolument vaines: les journalistes ont décollé leurs sparadrap et posé les questions qu'ils ont voulu, sans qu'aucun des artistes ne s'en émeuve.