Jean Dujardin et Nathalie Pechalat
Plein écran
Jean Dujardin et Nathalie Pechalat © REUTERS

Le dernier tapis rouge du Festival de Cannes en images

Le Festival de Cannes prend fin ce samedi soir. Voici les images du dernier tapis rouge de cette édition post-Covid qui aura tenu toutes ses promesses.

  1. La réalisatrice du “film monstrueux” en larmes: “Je suis fière de moi”

    La réalisatri­ce du “film monstrueux” en larmes: “Je suis fière de moi”

    Julia Ducournau était très émue lors de la traditionnelle conférence de presse. En 2011, elle était sacrée Petit rail d’or pour “Junior” à la Semaine de la critique à Cannes. Dix ans plus tard, la voilà récompensée de la Palme d’Or pour un film que certains ont qualifié de “monstrueux”. Quand un journaliste a souligné le chemin qu’elle avait parcouru, elle a confié, en larmes: “Je suis fière de moi”.
  2. “Animal”, le nouveau documentaire de Cyril Dion: va-t-on enfin se réveiller?
    Interview à Cannes

    “Animal”, le nouveau documentai­re de Cyril Dion: va-t-on enfin se réveiller?

    Le Festival de Cannes a mis du temps avant de se rendre compte de l’aberration écologique qu’était le changement, deux à trois fois par jour, de son tapis rouge. Cette année, le tapis n’est changé qu’une fois sur la journée et le tissu est entièrement recyclable. 950 kilos de tissu seront économisés cette année. D’autres mesures ont été prises pour un Festival de Cannes plus vert: pour la première fois, les festivaliers ont dû payer une taxe carbone de 20 euros, les programmes papier étaient payants, afin d’éviter l’impression inutile et les voitures officielles sont passées à l’électrique. Autre pas en avant: la création d’une sélection de films dédiés à l’engagement climatique et écologique. “Animal”, le nouveau documentaire de Cyril Dion qui s’est fait un nom avec “Demain” figure dans cette section “Le cinéma pour le climat”. Rencontre.
  1. Peu importe d'où l'on vient, on a le droit de rêver en grand: “In The Heights” le shoot de bonne humeur dont on avait besoin cet été

    Peu importe d'où l'on vient, on a le droit de rêver en grand: “In The Heights” le shoot de bonne humeur dont on avait besoin cet été

    À l’origine, “In The Heights” est une comédie musicale écrite par Lin-Manuel Miranda et Quiara Hudes. Elle a fait ses débuts en 2005 dans le Connecticut avant de connaître un succès retentissant à Broadway. Après plus de 1180 représentations, une tournée mondiale a été organisée: “In The Heights” a traversé les États-Unis, a été jouée aux Philippines, en Angleterre, au Japon ou encore en Australie. “In The Heights” poursuit son aventure: c’est désormais un film, à voir au cinéma dès aujourd'hui. Son titre en français: “D’où l'on vient”. En bref: c’est de la bonne humeur et du soleil en perfusion.