Plein écran
Brussels, Belgium January, 23, 2020 - Plenaire zitting federaal parlement - Séance plénière du parlement fédéral * Pieter De Crem, CD&V © Philip Reynaers / Photo News © Photo News

De Crem le rappelle: le CD&V ne montera pas dans une coalition Vivaldi

Le CD&V ne montera pas dans une majorité avec les socialistes, les libéraux et les verts, a rappelé vendredi midi le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem devant le Cercle de Lorraine, réitérant des propos tenus plus tôt dans la semaine sur LN24.

Pieter De Crem a affirmé s'exprimer en concertation avec son président de parti Joachim Coens. Les chrétiens-démocrates flamands continuent donc de soutenir qu'une majorité dans le groupe linguistique néerlandophone, ce qui rend la N-VA incontournable, est "absolument nécessaire".

"Vivaldi est pour nous synonyme de quelque chose qui sonnait déjà faux au départ. Il n'y a pas de partition pour cela", a déclaré le ministre. Le CD&V maintient donc sa ligne, à savoir constituer un gouvernement avec les plus grands partis des communautés française et flamande, à savoir le PS et la N-VA. 

Pieter De Crem a par ailleurs fait remarquer que le CD&V n'était par contre pas indispensable dans une formule arc-en-ciel élargie rassemblant les socialistes, les libéraux, les verts et le cdH et/ou DéFI. 

Vendredi matin, le président du PS Paul Magnette a fait part de son ras-le-bol de se voir contraint de discuter avec la N-VA. "Combien de fois devrai-je encore dire que le PS n'a aucune envie de gérer avec eux?", a-t-il lancé. 

Le PS tiendra lundi un bureau de parti très attendu, le jour où le chargé de mission royale Koen Geens (CD&V) est attendu au Palais pour rendre son rapport au Roi. 

  1. Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Les généralistes belges ne voient pas tous d'un très bon œil l’approche de la Santé belge face au coronavirus. Vu la pénurie de masques, ils ne peuvent pas suffisamment se prémunir des éventuelles contaminations, expliquent certains médecins flamands à VTM Nieuws. D’autre part, ils se disent laissés à leur propre sort par la ministre de la Santé Maggie De Block, qui promet vaguement des solutions. Même constat côté francophone, où des médecins se sont plaints auprès du Soir du manque d'information et de matériel.