Plein écran
Jan Jambon, ministre-président flamand. © BELGA

Furieux de ne pas recevoir les chiffres, les partis d’opposition flamands quittent l’hémicycle

Les partis d’opposition au parlement flamand ont quitté vendredi l’hémicycle à l’entame du débat sur la déclaration du gouvernement Jambon. En agissant de la sorte, ils entendent protester contre le refus de la coalition de leur fournir les données budgétaires de l’accord avant la semaine prochaine.

Le sp.a, Groen, le PVDA et le Vlaams Belang demandaient que le débat prévu soit reporté à mercredi prochain. La majorité n’a toutefois pas accepté cette requête, ce qui a conduit l’ensemble de l’opposition à quitter l’assemblée.

Le ministre-président Jan Jambon (N-VA) avait fait savoir qu’il transmettrait “les chiffres nécessaires” au Parlement la semaine prochaine, afin qu’un débat sur le sujet puisse avoir lieu mardi en commission.

En l’absence des données budgétaires ce vendredi, l’opposition a toutefois estimé qu’il n’était pas possible de débattre de l’accord conclu entre la N-VA, le CD&V et l’Open Vld.

  1. La Wallonie pourrait vendre ses crédits d’émissions de CO2 à la Flandre

    La Wallonie pourrait vendre ses crédits d’émissions de CO2 à la Flandre

    La Flandre n'atteindra sans doute pas les objectifs que l'Union européenne lui a fixés en matière de réduction des émissions de CO2, à savoir une réduction de 15,7 % entre 2005 et 2020. Elle pourrait dès lors racheter des crédits d'émissions à la Wallonie, ce que n'a pas formellement exclu le ministre wallon de l'Environnement, Philippe Henry (Ecolo), interrogé sur le sujet lundi, en commission du Parlement de Wallonie.