Georges-Louis Bouchez
Plein écran
Georges-Louis Bouchez © Photo News

Georges-Louis Bouchez: “Koen Geens est quelqu’un de qualité mais ce n’est pas non plus l’alpha et l’oméga de l'État belge”

ExclusifLe président du MR, ex-informateur, nous a accordé une longue interview sur la crise politique actuelle. Il revient sur sa mission avec Joachim Coens, qu’il ne considère en aucun cas comme un échec, et évoque les négociations fédérales en cours. Il s’étonne quelque peu de l’immobilisme actuel et attend toujours un signe de la part de Koen Geens. Une phase de préformation dès lundi? “Je ne demande pas mieux mais ce serait juste bien qu’il m’en informe avant. Il va falloir un gros évènement ce week-end alors”, rétorque laconiquement le bouillonnant Montois depuis son bureau de président du MR, Avenue de la Toison d’Or, à Bruxelles. Son attachement à la Belgique, ses relations avec Bart De Wever, les critiques (venues de Flandre): Georges-Louis Bouchez n’a éludé aucun sujet. 

  1. Le procès Buizingen ne sera finalement pas le premier jugé à l'Otan

    Le procès Buizingen ne sera finalement pas le premier jugé à l'Otan

    Le tribunal correctionnel de Bruxelles a officiellement reporté, lundi, les débats dans le procès en appel de la catastrophe ferroviaire de Buizingen à mi-novembre prochain. Il a par ailleurs annoncé que le procès aura finalement lieu dans la salle des audiences solennelles de la cour d'appel de Bruxelles, suffisamment grande. Il ne se tiendra pas, comme il l'a été imaginé au départ, dans des bâtiments de l'Etat belge à Haren, qui étaient jusqu'il y a peu occupés par l'Otan, et où aura lieu plus tard le procès des attentats à Bruxelles. L'aménagement d'une grande salle d'audience sécurisée dans ces locaux n'est pas suffisamment avancé.
  2. “Pour nous, la coalition Vivaldi n'existe pas pour l'instant”

    “Pour nous, la coalition Vivaldi n'existe pas pour l'instant”

    La mission, avec désormais Koen Geens (CD&V) aux manettes, reste de faire un gouvernement fédéral rassemblant PS et N-VA, a clairement fait comprendre dimanche sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi) le désormais ex-informateur Joachim Coens (CD&V). Ce dernier, frais président de parti, a rendu son tablier d'informateur au Palais vendredi en compagnie de Georges-Louis Bouchez (MR), le Roi faisant ensuite le choix de lancer le vice-Premier Geens dans l'arène, sans “titre” précis (informateur, préformateur, ...).