Pieter De Crem (CD&V), devant Peter De Roover et Theo Francken (tous deux N-VA), en séance plénière de la Chambre
Plein écran
Pieter De Crem (CD&V), devant Peter De Roover et Theo Francken (tous deux N-VA), en séance plénière de la Chambre © Photo News

La coalition Vivaldi, "réalité virtuelle" du monde politique francophone, pour Pieter De Crem

Pour Pieter De Crem (CD&V), croire que le CD&V va finir par plier et rejoindre une coalition Vivaldi sans la N-VA, comme semble le penser le monde politique francophone, c'est vivre "dans la réalité virtuelle". "Pour nous, c'est irréel. Ça n'existe pas", a-t-il réaffirmé mercredi matin sur LN24.

"Le rêve ou la réalité virtuelle où se trouve le monde politique francophone, et pour lequel on a créé un nom -la coalition Vivaldi, dont personne ne connaît la partition- pour nous, c'est de l'irréel. Ça n'existe pas", a-t-il déclaré, réaffirmant la position défendue depuis des mois par les démocrates-chrétiens flamands.

“Scotché à personne”

Pour autant, "le CD&V n'est scotché à personne", pas même à la N-VA, a assuré le ministre de l'Intérieur. "Mais nous avons perdu les élections et nous en avons tiré les enseignements. Nous ne sommes plus que le 6e parti au niveau national. Ce n'est pas à nous de jouer le rôle de celui qui devra prendre la tête du gouvernement fédéral" même si "nous voulons faciliter la formation" de ce gouvernement, a-t-il encore indiqué.

  1. Le préavis de grève de la police fédérale temporairement suspendu

    Le préavis de grève de la police fédérale temporaire­ment suspendu

    Le préavis de grève au sein de la police fédérale a été suspendu jusqu'à mardi, a annoncé la CSC-ACV vendredi après une concertation sociale. Les syndicats avaient déposé un préavis de grève après que les agents se sont plaints d'un manque de matériel de protection contre le coronavirus. S'ils sont bien reconnus comme groupe prioritaire, les syndicats ne sont pas d'accord avec la prise en compte du risque.
  1. Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confinement

    Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confine­ment

    Une enquête menée par l’agence iVOX auprès de 5.000 Belges nous en apprend davantage sur le bonheur (familial) en pleine crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Selon l’étude, nous nous disputons moins avec notre partenaire, mais plus souvent avec les enfants. Dans le même temps, nous sommes reconnaissants de pouvoir passer plus de temps avec nos familles et nous voulons améliorer nos vies après cette crise.
  2. Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”
    Roulers

    Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”

    Du matin au soir, Mohammad Qader Mohammadi, 42 ans, est assis derrière sa machine à coudre pour fabriquer des masques buccaux pour le personnel soignant. Qader a fui son pays natal, l’Afghanistan, il y a plus de dix ans. Durant cette crise sanitaire, il souhaite rendre service à la Belgique qui l’a aidée. “Je suis diabétique, donc j’appartiens moi-même au groupe à risque, mais je sais combien il est important de bien vous protéger”, confie-t-il.