Georges-Louis Bouchez et Bart De Wever, les présidents du MR et de la N-VA.
Plein écran
Georges-Louis Bouchez et Bart De Wever, les présidents du MR et de la N-VA. © Belga

Le MR et la N-VA défendent le tax shift, critiqué par le PS et Ecolo

Mise à jourLe président du MR Georges-Louis Bouchez a défendu bec et ongles jeudi, dans une réaction à Belga, le tax shift mis en place par la coalition MR-N-VA-CD&V-Open Vld après les élections de 2014. Le financement du tax shift et ses retombées a été une nouvelle fois sévèrement critiqué par Ecolo et le PS après la publication dans La Libre d'un déficit probable en hausse qui risque bien de forcer le futur gouvernement fédéral à opérer des choix budgétaires délicats.

  1. “On aurait pu faire mieux”, admet Yves Van Laethem

    “On aurait pu faire mieux”, admet Yves Van Laethem

    "On aurait pu faire mieux si on avait eu un plan pandémie mis à jour, si on avait été mieux préparés. Mais dans la vie réelle, il faut aussi tenir compte du poids économique limité de la Belgique qui ne pouvait pas aller récupérer du matériel sur le tarmac des aéroports", a expliqué Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, lors de son audition, vendredi après-midi, en commission spéciale Covid du Parlement de Wallonie.
  2. L’astuce grâce à laquelle la police a piégé “l’oncle adoré” d’Ilias

    L’astuce grâce à laquelle la police a piégé “l’oncle adoré” d’Ilias

    Ilias C., le petit Flamand de 12 ans disparu à Mortsel jeudi, a été retrouvé en parfaite santé hier dans le village de Steenkerque, en Wallonie. Il était en compagnie de son “oncle préféré”, lequel a été arrêté pour enlèvement. Les enquêteurs ont utilisé une astuce pour inciter l’oncle à rallumer son GSM, et ainsi le localiser. La question est désormais de savoir pourquoi il avait kidnappé son neveu et ce qu’il comptait faire de lui. Selon les informations d’Het Laatste Nieuws, le suspect est un homme radicalisé dont le nom a été cité dans des enquêtes pour terrorisme. L’homme a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction, a annoncé le parquet d’Anvers ce lundi après-midi. Le juge d’instruction a ordonné un examen psychiatrique de l’homme. Vendredi, il comparaitra devant la chambre du conseil.