Plein écran
Pieter De Crem, ministre de l’Intérieur (CD&V). © Photo News

Pour Pieter de Crem, "la mission de Magnette semble être arrivée au bout du rouleau"

Certains points de la note de Paul Magnette restent inacceptables, a affirmé vendredi, dans l'émission De Ochtend sur Radio 1, le ministre CD&V Pieter De Crem. Selon ce dernier, la mission du président du PS arriverait par ailleurs "au bout du rouleau".

Pour les chrétiens démocrates flamands, un retour sur l'âge de la pension ou l'octroi d'une indemnité aux travailleurs du privé qui démissionnent sont des propositions tout bonnement inacceptables. "Quand ces mesures seront répercutées en Flandre, je pense qu'on sera arrivé au bout du rouleau", a-t-il estimé.

Par ailleurs, les discussions sur l'IVG menées actuellement à la Chambre ont également du mal à passer du côté du CD&V alors que les partis d'une éventuelle coalition arc-en-ciel, soutenus par la PTB, font cause commune pour réformer la loi sur l'avortement.

Dans ce contexte, c'est à la N-VA, désormais, de prendre l'initiative pour former un gouvernement fédéral, a poursuivi Pieter De Crem, une piste également évoquée par la presse flamande ce vendredi. Dans les rangs de la N-VA, on rappelle toutefois que la mission de Paul Magnette a été prolongée jusqu'au 9 décembre.

  1. Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    L'organisme Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) s'est constitué partie civile dans le cadre d'une action pénale lancée à l'encontre de Talal Magri, professeur de religion islamique à l'Athénée Royal Agri Saint-Georges à Huy, a indiqué le porte-parole du cabinet de Frédéric Daerden, vice-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de tutelle de WBE. Une procédure d’écartement a été prise à son encontre.
  2. Le massepain cuit, la spécialité bien liégeoise de la maison Jean-Marie

    Le massepain cuit, la spécialité bien liégeoise de la maison Jean-Ma­rie

    Les cadeaux, les mandarines, les fruits secs et les gougouilles (pour nos lecteurs non liégeois, ce terme signifie “friandises”). Voilà quelques éléments indissociables de la Saint-Nicolas. Une fête qui enchante bien sûr les plus petits, mais pas que. Les parents y trouvent aussi leur compte puisque c’est l’occasion de retomber en enfance en dégustant les sucreries de leur enfance, comme les guimauves chocolatées, les spéculoos et bien entendu le massepain.