Plein écran
© BELGA

Réunion secrète entre partis d'une coalition arc-en-ciel: De Wever veut prendre la main

Mise à jourUne réunion secrète s'est tenue samedi soir, sous la houlette de Paul Magnette, entre partis d'une éventuelle coalition fédérale arc-en-ciel (PS, sp.a, MR, Open Vld, Ecolo et Groen), rapporte dimanche soir la presse flamande. Ni le CD&V, ni la N-VA n’y ont été conviés. Une décision qui ne plaît pas à Bart De Wever, qui souhaite “prendre l’initiative pour donner forme aux politiques dont ce pays a besoin”.

De Wever: “Paul Magnette s’est autoproclamé formateur”

“Paul Magnette s’est autoproclamé formateur et les partis de l’arc-en-ciel l’ont suivi”, a réagi dimanche soir le président de la N-VA, Bart De Wever. “Etant donné les exécrables propositions du PS dans les matières socio-économiques et en termes de migration, il me paraît étrange que les libéraux aient embrayé aussi rapidement”, a-t-il ajouté.

“Visiblement, le VLD envisage de faire payer des milliards aux Flamands, de mettre sous pression l’emploi et les entreprises et d’ouvrir le robinet de l’immigration. On a du mal à croire que la base de ce parti suivra sans réagir cette folie qui ne représente qu’un Flamand sur 3, donc une minorité dans la Région qui paie la majeure partie de l’addition”, a encore taclé Bart De Wever en réaffirmant par ailleurs que son parti “est prêt à prendre l’initiative pour donner forme à la politique dont la Belgique a besoin”.

De Wever “sincère”

Le vice-président du CD&V Koen Geens, estime quant à lui que Bart De Wever devrait avoir la possibilité de prouver qu’il veut vraiment former un nouveau gouvernement fédéral. Selon lui, le président de la N-VA est “sincèrement disposé” à former un gouvernement fédéral. “Si certains pensent qu’il ne veut pas vraiment y parvenir, pourquoi ne lui donnent-ils pas la chance de le démontrer?”, a lancé Koen Geens lundi dans l’émission de radio De Ochtend sur la VRT.

Aux yeux du chrétien démocrate flamand, la piste d’un arc-en-ciel suscite de nombreuses questions. Il craint entre autres qu’un tel gouvernement détricote la politique menée par la Suédoise, ne s’attaque pas aux défis budgétaires ou encore n’avance pas dans une réforme de l’Etat.

Le CD&V dénonce également une forme d’atmosphère “révolutionnaire” dans l’approche actuelle des sujets éthiques, tels que l’avortement et l’euthanasie. En agissant de la sorte, on est “en train de brûler des ponts”, a commenté M. Geens. Une telle attitude ne permettra pas de convaincre son parti de monter dans un exécutif sans la N-VA, a-t-il insisté. “Avec nous, on peut toujours trouver un partenaire, mais cela doit être sérieux”, a conclu le vice-premier ministre, précisant ensuite ne pas craindre l’opposition. 

Un “manque total de respect”

Du côté du CD&V, les mots aussi sont durs. Pour les chrétiens démocrates flamands, la tenue de cette réunion - plus si secrète - témoigne d’un “manque total de respect”, a réagi sur Twitter, le candidat à la présidence du parti Sammy Mahdi.

Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) juge quant à lui insolente pour une majorité de Flamands l’initiative de l’informateur Paul Magnette d’avoir réuni samedi les six partis susceptibles de constituer un gouvernement arc-en-ciel, a-t-il fait savoir dimanche via Twitter.

M. De Crem estime qu’après avoir déjà été victime d’arrogance sur la question de l’avortement, son parti essuie un nouveau manque de respect.

Ceci dit, que le CD&V n’ait pas été invité ne constitue pas réellement une surprise, ses représentants multipliant les déclarations, ces derniers jours, pour dire à quel point ils trouvent “imbuvable” la note de Paul Magnette dont certains éléments ont fuité.

Dimanche midi, le vice-Premier ministre et négociateur du CD&V au fédéral CD&V Koen Geens avait encore redit sa volonté de voir la N-VA entrer dans la danse, plaidant pour une mission de “co-information” menée par Paul Magnette et Bart De Wever.

“Ce dont je voudrais convaincre les francophones, c’est que la N-VA est aussi incontournable pour les partis néerlandophones que le PS l’est pour l’instant pour les partis francophones”, a-t-il notamment affirmé. “Ce n’est pas une question de sympathie. C’est une question de viabilité du pays à long terme. Si nous faisons une erreur maintenant, nous risquons d’avoir une majorité nationaliste en Flandre en 2024", a ajouté Koen Geens.

Nollet confirme la tenue de la réunion

Si aucune déclaration n’a pu être obtenue du côté du président du PS dimanche soir, le co-président d’Ecolo, Jean-Marc Nollet, a lui implicitement confirmé la tenue de la réunion. “Il est quand même normal et oserais-je dire bienvenu que des responsables politiques qui veulent trouver des solutions pour donner un avenir à la Belgique se retrouvent autour d’une table de réunion et/ou aient entre eux des contacts divers et variés pour sortir de l’impasse, non ? “, a-t-il tweeté. 

Plein écran
L’informateur royal Paul Magnette. © Photo News
  1. Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    L'organisme Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) s'est constitué partie civile dans le cadre d'une action pénale lancée à l'encontre de Talal Magri, professeur de religion islamique à l'Athénée Royal Agri Saint-Georges à Huy, a indiqué le porte-parole du cabinet de Frédéric Daerden, vice-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de tutelle de WBE. Une procédure d’écartement a été prise à son encontre.
  2. Le massepain cuit, la spécialité bien liégeoise de la maison Jean-Marie

    Le massepain cuit, la spécialité bien liégeoise de la maison Jean-Ma­rie

    Les cadeaux, les mandarines, les fruits secs et les gougouilles (pour nos lecteurs non liégeois, ce terme signifie “friandises”). Voilà quelques éléments indissociables de la Saint-Nicolas. Une fête qui enchante bien sûr les plus petits, mais pas que. Les parents y trouvent aussi leur compte puisque c’est l’occasion de retomber en enfance en dégustant les sucreries de leur enfance, comme les guimauves chocolatées, les spéculoos et bien entendu le massepain.