Plein écran
© AFP

Trump trouvait déjà Meghan “méchante”: il est, aujourd’hui, “triste” pour la Reine

Le président américain Donald Trump a exprimé vendredi sa "tristesse" face à la crise que traverse la famille royale britannique après la décision du prince Harry et de son épouse Meghan de se mettre en retrait de la monarchie.

"Je pense que c'est triste, vraiment", a déclaré M. Trump sur Fox News.

"J'ai juste tellement de respect pour la reine", a-t-il ajouté. "C'est une femme extraordinaire. Si vous regardez bien, elle n'a jamais fait une erreur. Elle a eu règne irréprochable."

Le milliardaire républicain était devenu en juin le troisième président américain à avoir droit à une visite d'Etat au Royaume-Uni après George W. Bush et Barack Obama.

Peu avant son départ pour Londres, il avait suscité des remous en qualifiant la duchesse de Sussex de "méchante" dans entretien au tabloïd britannique The Sun. Il avait par la suite essayé de rectifier le tir, accusant les médias d'avoir déformé ses propos.

Pendant la campagne présidentielle américaine, Meghan Markle s'était montrée très critique envers le magnat de l'immobilier.

  1. À l'École Royale Militaire, la princesse Elisabeth “sera une élève comme les autres”
    Play
    Mise à jour

    À l'École Royale Militaire, la princesse Elisabeth “sera une élève comme les autres”

    La princesse Elisabeth rejoindra l'Ecole Royale Militaire (ERM) lors de la rentrée scolaire pour y suivre une formation d'un an en sciences sociales et militaires, signale un communiqué de presse du Palais royal, diffusé mercredi matin. Pour autant, son statut royal ne lui garantira aucun traitement de faveur, assure à RTL info le Colonel Thierry Pirenne, directeur de la formation de base des officiers.