Plein écran
Harvey Weinstein lors de son arrivée au procès © Twitter

Harvey Weinstein hué dès son arrivée à son procès

L'ancien producteur américain de cinéma Harvey Weinstein est arrivé lundi au tribunal à New York pour assister à l'ouverture de son procès pour agression sexuelle, un événement très attendu et symbolique du mouvement #MeToo.

Le sexagénaire a pénétré avec l'aide d'un déambulateur dans la salle d'audience de ce tribunal d'État de Manhattan où son procès doit durer environ six semaines. Lorsqu’on lui a demandé comment allait sa santé, Harvey Weinstein a répondu avec un mince sourire et un geste de la main.

Agressions sexuelles

Le magnat du cinéma, en disgrâce, fait face à des allégations selon lesquelles il aurait violé une femme dans une chambre d’hôtel de Manhattan en 2013 et aurait pratiqué un acte sexuel forcé sur une autre femme en 2006. L’homme de 67 ans a plaidé non coupable et affirme que toute activité sexuelle était consensuelle. S’il est reconnu coupable des accusations les plus graves portées contre lui, il risque une peine d’emprisonnement à perpétuité. 

Pour cela, les procureurs doivent démontrer que le viol était devenu une habitude pour lui. À cette fin, ils prévoient d’appeler l’actrice Annabella Sciorra, qui dit que Weinstein s’est introduit de force dans son appartement de Manhattan en 1993 ou 1994 et l’a violée après qu’elle ait joué dans un film pour son studio de cinéma. 

Désignation des jurés

Deux ans après le début des allégations et le mouvement #MeToo, la sélection des jurés doit commencer cette semaine. Le choix d’un jury pour le procès pourrait prendre un certain temps, en partie parce que l’immense attention des médias sur l’affaire pourrait influencer certains jurés potentiels dans leur décision. Les avocats de Harvey Weinstein ont essayé de faire déplacer le procès hors de Manhattan, mais un tribunal a rejeté cette idée.

Les procureurs veulent que les jurés entendent certaines des 75 femmes et plus qui se sont présentées publiquement pour accuser Harvey Weinstein d’inconduite sexuelle allant du harcèlement à l’agression. Les premières allégations ont été mises au jour par le New York Times et le New Yorker en octobre 2017. L’avocate de Monsieur Weinstein, Donna Rotunno, a soutenu que le dossier était léger et qu’elle prévoyait de contre-interroger agressivement les accusateurs.

Plein écran
Rosanna Arquette est l’une des femmes qui accusent Harvey Weinstein d’agressions sexuelles. Elle posait le 2 janvier 2020. © Matt Licari/Invision/AP
Plein écran
Rose McGowan © Matt Licari/Invision/AP