Plein écran
© AP

Les photos “humiliantes” qui font déjà débat au procès Weinstein

Le procès d’Harvey Weinstein a débuté ce matin par une audience relativement courte. Les détails de son procès ont été discutés. L’un des sujets de discussion entre les avocats et le juge portait sur des photos “potentiellement embarrassantes”. Le bureau du procureur craint que ces photos puissent être “humiliantes”. Le procureur principal de l’affaire, Joan Illuzzi, a expliqué: “Le bureau du procureur n’a pas pour habitude d’humilier un accusé.”

72 photographies sont en possession de la justice. Sept d’entre elles devraient être montrées lors du procès. Le procureur a précisé que des mesures avaient été prises pour minimiser “tout préjudice indu” envers Harvey Weinstein. “Nous pensons qu’il est très, très important que le jury voit ses photos”, a dit Joan Illuzzi. Le juge James Burke décidera plus tard de la manière dont ces photos seront traitées.

Les avocats de Weinstein voudraient enfermer le jury

Ce matin, les avocats de Weinstein ont demandé au juge de “séquestrer” le jury. “Ah cas où quelque chose se produit ailleurs.” Ils faisaient référence à l’enquête en cours à Los Angeles. Les conclusions viennent de tomber: Weinstein est inculpé à Los Angeles pour deux cas d'agression sexuelle.

La sélection du jury pourrait prendre deux semaines ou plus. L’affaire est fortement médiatisée, ce qui signifie que certains jurés potentiels pourraient avoir déjà pris leur décision.

Le juge a également ordonné à Donna Rotunno, l’avocate de Weinstein, de garder ses commentaires au sujet des témoins pour elle. Il l’a accusée d’avoir fait des commentaires dégradants et humiliants dans de récentes interviews, ce qu’elle a démenti.