Plein écran
© Getty Images

Weinstein grondé comme un gamin par le juge qui menace: “Si vous continuez, je vous mets en prison tout de suite”

Le juge en charge du cas Harvey Weinstein s’est énervé contre lui au deuxième jour de son procès. L’accusé était en train de consulter ses deux smartphones dans la salle d’audience alors qu’on lui avait déjà demandé de les ranger. Le juge James Burke a durci le ton après plusieurs avertissements: “Qu’est-ce que j’ai dit qu’il se passerait s’il y avait des téléphones portables ou d’autres appareils électroniques dans la salle d’audience?”

Arthur Aidala, un des avocats de Weinstein, a répondu, stupéfait: “Vous avez dit que vous ne vouliez jamais voir un téléphone portable dans la main de mon client.” Le juge a rétorqué: “Parce que sinon, quelle serait mon intention?” “Changer les conditions de sa caution en détention préventive”, a répondu piteusement Arthur Aidala. Ce qui voudrait dire que le juge pourrait décider de mettre Harvey Weinstein en prison immédiatement.

Harvey Weinstein a voulu parler, le juge l’a arrêté avant qu’il n’ouvre la bouche. “C’est vraiment ça que vous voulez: finir en prison pour le reste de votre vie parce que vous avez envoyé un SMS et violé une ordonnance du tribunal?”

Après la tirade du juge, les procureurs ont demandé à ce qu’Harvey Weinstein soit mis en détention préventive suite aux nouvelles accusations de viol et d’agression sexuelle déposées à Los Angeles. Le juge a cependant décidé que Weinstein restait un homme libre le temps de son procès. Mais il l’a prévenu: au prochain dérapage, les choses pourraient être bien différentes.