La photo d'un kangourou calciné pris au piège dans une clôture a choqué l'opinion publique.
Plein écran
La photo d'un kangourou calciné pris au piège dans une clôture a choqué l'opinion publique. © Brad Fleet / Newspix

La photo choquante d’un kangourou carbonisé: “C’est la triste réalité”

australieUn jeune kangourou calciné pris au piège dans une clôture de barbelés, les pattes avant repliées: la photo illustre tristement les incendies qui ravagent actuellement l’Australie. 

La photo, qui a été prise dans les bois près d’Adélaïde, a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Certains internautes ont souligné l'horreur du cliché, tandis que d’autres l’ont pris pour une “mise en scène”. Mais selon Kees Moeliker, le directeur du Musée d’histoire naturelle de Rotterdam, elle “illustre la dure réalité" de la catastrophe naturelle qui se joue actuellement en Australie. 

Le spécialiste a analysé la photo pour le site néerlandais AD.nl et reconnaît que la position du kangourou semble “un peu bizarre". Mais ça ne le surprend pas. “Un animal qui brûle peut faire des choses étranges ; il peut avoir des convulsions bizarres ou de sévères crampes en perdant la vie. Ce qui peut donner une image comme celle-ci”. 

Kees Moeliker espérait récupérer le spécimen pour l’exposer dans son musée. Mais son transport de l’Australie vers Pays-Bas serait trop compliqué. “J’espère que mes collègues australiens préserveront ce magnifique spécimen de façon appropriée en souvenir d’une catastrophe sans précédent”, a-t-il déclaré. 

L’animal a également pu se retrouver coincé dans les barbelés alors qu'il était encore vivant avant d’être emporté par les flammes. “C’est une supposition”. Quoi qu’il en soit, il pense que seuls le pelage et la peau de l’animal ont été endommagés par les flammes. “Ce kangourou n’est pas entièrement calciné. Si c’était le cas, il n’aurait pas été pendu là. Une rafale ou un simple contact et ce kangourou se serait détérioré ou aurait été réduit en cendre”.

  1. Christian Brückner épiait-il Maddie? Le même “blond suspect” repéré quatre fois près de la résidence

    Christian Brückner épiait-il Maddie? Le même “blond suspect” repéré quatre fois près de la résidence

    Christian Brückner, le nouveau suspect principal de l’enquête sur la disparition Madeleine McCann, a probablement épié durant plusieurs jours l’appartement occupé par la famille McCann à l’Ocean Club de Praia da Luz, dans l’Algarve. C’est en tout cas la conclusion de The Sun et du Daily Mail à la lecture des déclarations des différents témoins. Depuis la diffusion du portrait du suspect principal, les quotidiens britanniques, qui ont évidemment suivi le dossier Maddie depuis la première heure, voient en lui le fameux “blond louche” décrit par de nombreux témoins à l’époque de la disparition de la fillette en 2007. L’homme à l’attitude patibulaire n’avait jamais été retrouvé.