Plein écran
Photo d'illustration. © Getty Images/iStockphoto

Quelque 1.500 dromadaires abattus en Australie

Des milliers de dromadaires qui ont semé le chaos dans des villages reculés en Australie ont dû être abattus. La sécheresse et la chaleur qui règnent actuellement sur l'île-continent poussent ces bêtes à entrer dans les communautés locales à la recherche d'eau. Elles provoquent cependant d'importants dégâts.

Les autorités aborigènes de terres situées en plein coeur de l'Australie ont piloté cette opération de régulation de troupeaux, menée à l'aide d'hélicoptères.

Quelque 1.500 dromadaires ont été abattus le premier jour de l'intervention, jeudi, a indiqué un responsable local, précisant que l'opération allait se poursuivre jusqu'à ce week-end. Au total, 10.000 bêtes pourraient être tuées en une semaine.

Environ 2.300 personnes vivent dans cette zone essentiellement désertique, s'étendant sur un territoire grand comme l'Islande.La sécheresse touche cette région depuis un an et demi. Elle contraint les dromadaires à pénétrer dans les villages, où ils renversent des citernes d'eau et endommagent les systèmes d'air conditionnés.

Les dromadaires en Australie ne sont pas une espèce indigène et n'ont donc pas de prédateurs. Jusqu'à 600.000 camélidés parcourent actuellement les déserts de l'île-continent. C'est un souvenir des premiers pionniers qui les ont délaissés après l'arrivée de l'automobile dans les années '20 du siècle passé.

Ces animaux, qu'on associe traditionnellement plus aux paysages du nord de l'Afrique et du Moyen-Orient ont été introduits en 1840 en Australie.