Plein écran
© photo_news

Le VAR fera débat, mais Bruges frappe un très grand coup

Le tournant de la saison? C'est encore tôt pour le dire, mais il faudra voir comment Genk va digérer les événements de cet après-midi et sa défaite sur la pelouse du Club de Bruges, son rival numéro 1 (3-2). Les Limbourgeois ont touché du doigt leur quatrième titre de champions de Belgique, grâce à un but rapide de Sébastien Dewaest. Mais le Club a renversé la partie en un peu moins d'un quart d'heure en seconde période. Hans Vanaken, Loïs Openda et Krépin Diatta ont mené la rébellion dans un Jan Breydelstadion en délire. Le Club  a eu tort de croire trop vite que la messe était dite et aurait pu se faire punir en toute fin de match (but de Gano, poteau de Samatta), mais l'essentiel est assuré pour Ivan Leko et ses hommes: le suspense est bel et bien de retour en Pro League. Trois petits points séparent Genk du Club de Bruges à deux journées de la fin. Les Limbourgeois ont pris un sacré coup sur la tête ce soir et ça promet deux dernières journées spectaculaires.

Le match

Plein écran
Pendant plus de 45 minutes, Sébastien Dewaest a cru qu'il avait inscrit lel but du titre. © belga
Plein écran
Hans Vanaken a peut-être manqué un penalty, mais c'est encore lui qui a remis Bruges dans le droit chemin. © belga
Plein écran
Trois minutes: le temps écoulé entre la montée au jeu de Loïs Openda et son but libérateur. © belga

Fou, fou, fou!
Cinq buts et un scénario invraisemblable: un nouveau choc qui a répondu aux attentes dans ces playoffs. Le Racing Genk a même été champion de Belgique pendant plus d'une mi-temps. Mais le Jan Breydel est un chaudron qui peut s'enflammer au moindre but et les Limbourgeois en ont fait les frais.

Tout se déroulait à merveille pourtant à merveille pour Philippe Clement et ses hommes qui n'ont eu besoin que de trois minutes pour ouvrir le score, grâce à un très joli but de Sébastien Dewaest. Menés et en grande difficulté, les Blauw en Zwart ont accusé le coup. Sans briller, Genk a gardé le contrôle de la rencontre jusqu'à la pause et les Limbourgeois ont même encore dominé le début du second acte.

Mais il suffit d'une étincelle au Jan Breydelstadion et c'est de la tête de Hans Vanaken qu'elle est venue. Un but qui a mis le feu aux poudres et qui a rapidement été suivi de deux autres réalisations: signées Loïs Openda et Krépin Diatta. Bruges aurait même pu encore frapper plus fort, mais Hans Vanaken a manqué, pour la première fois de sa carrière, un penalty en Pro League. Ce qui aurait pu coûter cher puisque Gano a réduit le score et Samatta a touché le poteau. Ouf de soulagementdonc  pour les Brugeois, très solide dans la dernière demi-heure et qui s'offrent un succès mérité et crucial.

La seule ombre au tableau? Le deuxième but brugeois aurait pu (dû?) être annulé pour un coup de coude de Wesley au départ de la phase, mais le VAR n'a pas souhaité intervenir. Cela aurait-il changé quelque chose? Difficile à dire, mais les décisions arbitrales vont sans doute faire discuter. Surtout après les nombreuses doléances émises par la direction et le staff brugeois ces dernières semaines.

L'homme du match

Krépin Diatta
Déjà l'un des rares Brugeois au niveau en première période, Krépin Diatta a, en plus, été décisif après le repos: un assist et un but pour couronner une prestation très aboutie, le Sénégalais est indiscutable sur son flanc gauche et son match de ce soir explique encore un peu plus pourquoi Danjuma, si brillant en début de saison, cire le banc des remplaçants depuis son retour de blessure.

Plein écran
Un but et un assist pour Krépin Diatta. © belga

Le moment marquant

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news

Le poteau d'Ally Samatta
Un match de foot se joue à peu de choses et on en a eu de nouvelles preuves ce soir. Un penalty manqué par Vanaken (à 3-1), Bruges qui laisse Genk revenir dans le match et Ally Samatta à un cheveu d'offrir à Genk le point du partage: un soupçon de dramaturige supplémentaire à un match qui n'en manquait déjà pas: c'est aussi ça le charme des playoffs 2019. 

A la 93e minute de jeu, le meilleur buteur limbourgeois surgissait dans le rectangle pour reprendre de la tête un centre parfait de Paintsil. Horvath était battu, le Jan Breydel a retenu son souffle, le poteau a repoussé le ballon... Et si le championnat s'était joué à ça? Réponse dimanche prochain au plus tard.

La stat

Plein écran
Hans Vanaken n'a pas volé son trophée de meilleur joueur de la saison. © photo_news

30
Le Club de Bruges n'est peut-être pas aussi fort et souverain que la saison dernière, mais il y a bien un homme sur son nuage dans la Venise du Nord: Hans Vanaken. Réélu Footballeur Pro lundi dernier, il a encore un peu plus justifié ce statut en remettant Bruges dans le match avec son 14e but de la saison. 14 buts et 16 assists, le meilleur passeur du championnat est aussi désormais le meilleur buteur Blauw en Zwart, et, de loin, le joueur le plus décisif du championnat. Seul Samatta (23 buts, cinq assists) peut essayer de soutenir la comparaison avec le Brugeois, directement impliqué dans 30 buts cette saison.

La décla

Citation

Bruges a très bien joué en fin de match, mais il y a des personnes qui n'ont pas fait leur boulot.

Pour Philippe Clement, le deuxième but brugeois aurait dû être annulé par le VAR.

Le tweet

La question

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news

Une réelle ouverture pour le Club de Bruges?
Les données étaient assez claires avant la rencontre: une victoire ou un partage et Genk était sûr ou quasi sûr de sabrer le champagne. Avec cette  défaite, la donne est, forcément, radicalement différente pour le leader. La faute aussi à ce demi-point dont ont bénéficié les Limbourgeois et pas les Brugeois.

Conrètement, Genk reste évidemment maître de son destin: un quatre sur six et c'est le sacre assuré. Mais le Racing doit encore aller à Anderlecht et recevoir le Standard. Et une chose est sûre: peu importent les enjeux, Mauves et Rouches seront motivés par ce statut d'arbitres du titre et ils voudront eux aussi terminer la saison en beauté. Le Club de Bruges peut donc rêver, mais pour ça, il faudra faire le carton plein et donc gagner... à Sclessin, puis contre l'Antwerp. Rendez-vous jeudi soir.

Football en live

home logo KRC GenkGNK
FIN
0-0
Standard LiègeSTA
away logo
home logo La GantoiseGNT
FIN
2-1
AnderlechtAND
away logo
home logo FC BrugesCLU
FIN
3-2
AnversANT
away logo