Plein écran
Parti à la faute sur le but anderlechtois, Simon Mignolet a aussi réalisé un arrêt décisif en début de seconde période. © Photo News

Mignolet explique sa boulette: “Je glisse au moment de démarrer”

Simon Mignolet aura attendu le topper pour connaître son premier moment d’absence brugeois. Sans conséquence, tant Bruges était supérieur à Anderlecht, dimanche soir, sur la pelouse du Jan Breydelstadion. 

Un topper qui s’est rapidement animé: après moins de cinq minutes, Anderlecht prenait l’avance sur une erreur d’appréciation de Mignolet, qui a profité à Nacer Chadli. “Je veux anticiper et au moment où la balle arrive, je glisse sur mes appuis. C’était du 50-50 et malheureusement la balle arrive dans ses pieds et il n’a plus qu’à conclure”, regrette Simon Mignolet au micro de VTM. 

Une petite boulette rapidement corrigée. Moins de 60 secondes plus tard, c’est un autobut Hendrik Van Crombrugge qui remettait Bruges dans le sens de la marche. “C’était le plus important. Il fallaiut réagir très vite et c’est ce qu’on a fait”, insiste le gardien brugeois. Suffisant pour permettre à Bruges de rentrer dans son match et de prendre le contrôle des opérations. “Après ça, on a su poser notre jeu, on s’est créé beaucoup d’occasions et on aurait même pu inscrire deux, trois ou quatre buts.” 

Mais Bruges a traîné avant de se mettre à l’abri, sans doute le seul point négatif de la soirée des Blauw en Zwart, parce que c’est récurrent. “C’est une mauvaise habitude, on doit être plus juste dans le dernier geste. Car sans un arrêt du gardien brugeois sur une tentative de Luckassen en début de seconde période, le match aurait pu être plus compliqué pour les hommes de Philippe Clement. 

Plein écran
© BELGA