Plein écran
© Legoland

Enfin un parc d'attractions qui ne se moque pas des parents

Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l'année. L'occasion pour 7sur7 de vous fournir l'information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l'occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d'apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l'un de ses articles de blog ici.

Vous l'avez compris en lisant cet article: Disneyland en Californie ne m'a franchement pas convaincue. Les parcs d'attractions qui s'adressent aux enfants mais qui ne font qu'énerver les parents, très peu pour moi. Mais je suis têtue et je n'aime pas m'arrêter sur une défaite: j'ai donc pris mon fils sous le bras (ou en tout cas par la main) et on a fait valider nos tickets, lui fièrement, moi dubitative, mon mari sans avis, à l'entrée du parc Legoland de Carlsbad, près de San Diego. Je vous la fais courte: j'ai bien fait de persévérer. Je vous la fais longue ci-dessous en vous détaillant les bons points du parc qu'on devrait, en fait, retrouver partout.

La météo était maussade et je ne m'en plaignais pas. Les Californiens sont frileux: un ciel gris et quelques ondées passagères sont un doux prétexte à une journée matage de série. Ça m'allait très bien: le parking était quasi vide à notre arrivée et le parc, désert. J'imagine que mon expérience aurait été bien différente en cas de soleil infernal et de grosses files aux attractions. Mais je ne vais pas commencer à chipoter. Dès la première attraction, j'étais conquise.

Plein écran
Les trois petits cochons version Legoland. © Sea You Son

Ici, faire la file avec un enfant est facile

Plein écran
Pendant qu'un adulte fait la file, l'autre peut accompagner l'enfant dans une file parallèle. A cet endroit, il y a des jeux pour patienter. Attendre son tour n'est pas un enfer à Legoland. © Sea You Son

On a fait un stop au Safari Trek qui est une promenade en petit bateau au milieu d'animaux construits en Lego. Pour patienter, et c'est la meilleure idée de l'année, celle en tout cas que tous les parcs d'attractions attirant de jeunes enfants devraient exploiter: un endroit dédié au jeu. Il y avait un espace, une sorte de file parallèle, qui proposait des Duplo.

On a joué aux cubes avec Ezra pendant que son papa faisait la file pour nous trois. Une fois qu'il est arrivé sur le quai, prêt à embarquer dans l'attraction, on a pu le rejoindre directement par une porte dédiée. Dans la file, les jeunes enfants ne voient donc pas le temps passer et les adultes ne deviennent pas fous furieux en entendant les voix stridentes monter en puissance. Tout le monde est content. C'est génial.

Plein écran
© Sea You Son

Des attractions sans taille ou âge requis

J'ai adoré Legoland parce qu'il y avait plein de petites attractions sans taille ou âge requis. On n'est pas resté le nez sur le plan pour savoir où aller, il y avait toujours une activité adaptée à notre enfant (ça tombe bien en même temps, je ne comprends jamais les cartes des parcs d'attraction). Ezra s'est éclaté et a parfois eu gentiment peur. C'était mignon à voir. Il a trouillé dans le petit bateau qui nous a fait visiter les contes qu'on connaît tous par coeur, des Trois Petits Cochons au Petit Chaperon Rouge tous recréés avec les petits blocs colorés.

Autre super bon point: les attractions changent de l'ordinaire. On s'active! Et il y a des espaces de jeux qu'on ne trouve pas ailleurs (et c'est vraiment dommage). Je vous explique ça sur le blog ici et je vous parle aussi de la très bonne surprise à la fin de notre visite du parc Legoland. Le parc le plus proche de la Belgique se trouve en Allemagne. Une idée d'escapade en ces vacances de Carnaval pluvieuses?

  1. Nous n’avons que 18 étés à passer avec nos enfants
    Blog

    Nous n’avons que 18 étés à passer avec nos enfants

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.