Plein écran
© getty

Les deux visages d'Hollywood: le moche malfamé et l'épatant

BlogNotre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l'année. L'occasion pour 7sur7 de vous fournir l'information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l'occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d'apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l'un de ses articles de blog ici.

La seule prononciation du mot a le pouvoir de faire rêver le monde entier. Bon, l'affaire Weinstein a probablement un peu terni la blancheur immaculée des lettres perchées sur les collines mais Hollywood a toujours un rayonnement international et une aura indéniable. Quand on va en Californie, ça fait en tout cas partie des cases à cocher sur sa liste de choses à voir. Sauf qu'en vrai, le coin n'a rien de fou et souvent, c'est la déception qui étreint ceux qui le visitent. Du moins quand on met le cap sur le touristique Hollywood Boulevard. On ne va pas tourner autour du pot: dans l'après-midi, c'est bondé, et en tout temps, c'est moche, c'est sale et certains parkings abusent complètement au niveau prix. Les premières minutes, on marche en regardant ses pieds, pour repérer les étoiles de nos stars préférées. C'est le moment sympa. Une fois qu'on lève le nez, ça se gâte...

Plein écran
© SeaYouSon

Quand on redresse le menton, c'est pour découvrir des boutiques de souvenirs aussi chers que cheap et se faire alpaguer tous les deux mètres: l'un essaie de vendre son CD en nous collant des écouteurs sur les oreilles, l'autre tente de nous vendre un coûteux "tour des maisons de stars". Je vous préviens si vous vous laissez tenter: n'espérez pas croiser Brad Pitt, ni faire un vrai tour du proprio. Au mieux, vous verrez des grilles et des haies. Et les téléphones au bout du bras des touristes installés dans le mini-bus avec vous.

Plein écran
© SeaYouSon

J'aime encore bien le centre commercial Hollywood and Highland. Parce qu'il y a huit ans à peu près, j'ai habité pendant quelques mois à North Hollywood, que je n'avais pas de voiture et qu'il était directement sur ma ligne de métro (je vous avais déjà parlé des transports en commun désastreux dans la région ici). A l'époque, j'avais acheté des chaussures en sortant du Chinese Theatre (attention, petit piège de langage: "theatre", à prononcer Ti-a-ter, c'est aussi le cinéma). Il était 22 heures et tout était encore ouvert. J'étais jeune et dépensière, j'avais trouvé ça très américain et assez génial. En y regardant de plus près, le Hollywood and Highland a perdu un peu de sa superbe. C'est moins fréquenté, et il y a quelques vitrines inutiles.

Plein écran
© Getty

Du centre commercial en plein air, on a une vue directe sur les fameuses lettres blanches. Elles sont loin, mais elles sont là. C'est de là que j'ai posé les yeux dessus pour la première fois. C'était quand même quelque chose. En marchant sur Hollywood Boulevard, sachez que vous marchez là où les stars s'avancent pour entrer dans le Kodak Theatre, le jour des Oscars. La portion de rue est fermée à la circulation et le tapis rouge est déroulé sur le boulevard. Ca, c'est pour le côté glamour des lieux.

Dès qu'on s'éloigne des quelques mètres blindés de touristes, ça devient craignos. Tout le reste d'Hollywood Boulevard, particulièrement dès la tombée de la nuit, c'est un repère de sans-abris, de drogués et de prostituées. Pour être tout à fait honnête, c'est mal fréquenté mais on ne vous cherche pas des noises non plus. La semaine passée, j'avais un rendez-vous au cinéma Arclight pour le boulot, j'ai marché seule, à la nuit tombée, pendant vingt minutes. Je n'étais pas à l'aise, j'ai fini par prendre un Uber, mais personne ne m'a pris la tête. Reste qu'il y a des coins plus agréables.

J'en viens donc au deuxième visage d'Hollywood, celui que j'aime d'amour. Qui me file des frissons à chaque fois, de jour comme de nuit... Je vous laisse le découvrir sur le blog et je vous donne déjà un petit indice en photo ci-dessous...

Plein écran
© Getty