Plein écran
© Getty

Mon jardin est plus exotique que le vôtre: bienvenue au Joshua Tree

BlogNotre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l'année. L'occasion pour 7sur7 de vous fournir l'information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l'occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d'apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l'un de ses articles de blog ici.

Ezra a deux ans (bientôt trois), un âge à la fois génial et éreintant. Il n'aime rien tant qu'être sale, courir plus vite que le lui permettent ses petites jambes, grimper sur ce qu'il est possible d'escalader et ramasser des cailloux. Avec lui, on est à la recherche de grands espaces. Des endroits où il peut crier, jouer, libérer ses frustrations, sa joie et sa nervosité sans ennuyer personne.

Depuis notre arrivée, on lui a fait voir déjà deux fois le parc du Joshua Tree, à cinquante minutes de chez nous. Ce parc est celui qui donne son nom à l'album qui a permis au groupe U2 d'entrer dans l'histoire. "The Joshua Tree" rassemble les titres "Where the streets have no name", "I still haven't found what I'm looking for" ou encore "With or without you". Gros dossier donc. En l'occurence, Ezra s'en fout. 

Plein écran
© Getty

Le Joshua Tree Park a deux visages. Deux différents écosystèmes de désert s'y rejoignent: celui du Colorado et celui des Mojaves. C'est dans cette dernière partie que le fameux Joshua Tree grandit. Son nom a une évidente connotation religieuse: des mormons qui traversaient le désert ont cru voir Josué, bras tendus, leur désignant la Terre promise. C'est vrai que leur look est étonnant. De là à voir un prophète...

Pour faire le parc avec des enfants, je vous conseille de bien choisir le moment. C'est le désert, il fait chaud dès 10 heures. N'y allez pas l'été. En novembre et décembre, le soleil est assez présent pour faire kiffer les adultes qui savent qu'au même moment, il fait dégueulasse en Europe, mais il ne tape pas trop fort pour être supportable pour les enfants. Prenez de l'eau, des lunettes de soleil, une voiture avec la clim' et des chaussures de marche.

Plein écran
© Getty

On ne va pas se mentir: on n'était pas équipé pour la rando. On a tenté le Barker Dam, long de 2,5 kilomètres. Ezra a adoré la promenade: il y avait des grosses pierres à escalader, plein de cachettes pour s'abriter, des cailloux à récolter et à mettre dans la poche de maman. Je regrette de ne pas avoir investi dans un porte-bébé de randonnée. Ca aurait été sympa de l'avoir sur mon dos au lieu de plier sous son poids mal équilibré quand il a décidé de finir la marche dans mes bras.

On a fait un stop à Key View, qui offre une vue absolument dingue sur la vallée de Coachella. L'occasion encore une fois de constater que les enfants ne voient et ne profitent pas des mêmes choses que nous. Tandis qu'on s'émerveillait de l'horizon insondable, Ezra rigolait en regardant les dizaines de bébés écureils qui jouaient à cache-à-cache dans les buissons. Adultes comme enfants, prudence dans le joli Cholla Cactus Garden... Lisez la suite ici.

  1. Bijoux, déco, Tupperware: comment expliquer le succès de la vente à domicile?
    Interview

    Comment expliquer le succès de la vente à domicile?

    À l’heure où l’on commande tout ce dont on a besoin, du pratique à l’inutile, en deux clics, y a-t-il encore de la place pour les ventes à domicile? Celles qui nous poussent à réunir quelques copines pour écouter une démonstratrice faire la description de produits qui vont changer notre quotidien, notre style, voire carrément notre vie. Si l'on s'intéresse aux chiffres, la réponse est oui. Rien qu’en 2018, 611 homeparties, toute marques confondues, ont été organisées en Belgique quotidiennement. “Homeparties”, c’est le mot qu’on utilise aujourd’hui pour désigner ce qu’à l’époque de nos mamans, on appelait “réunions” ou “démonstrations”. Qu’est-ce qui explique leur succès?
  2. Le père d'une influenceuse de 13 ans s'énerve: “Les crop tops, les bikinis et maintenant la lingerie?”

    Le père d'une influenceu­se de 13 ans s'énerve: “Les crop tops, les bikinis et maintenant la lingerie?”

    Danielle Cohn est une jeune influenceuse comptant des millions d’adeptes à travers le monde. Américaine, elle a été découverte sur TikTok, elle a 3,7 millions de fans sur Instagram et 1,4 million sur YouTube. Elle vit avec sa mère qui est aussi sa manager, Jennifer, en Californie. Le père de Danielle a posté un long message sur Facebook dans lequel il révèle “toute la vérité”. Danielle fait croire à tout le monde qu’elle a 15 ans. Elle en a, en réalité, deux de moins.