Plein écran
© getty

Une journée à Venice Beach: l'endroit que tout le monde veut voir en Californie

BlogNotre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l'année. L'occasion pour 7sur7 de vous fournir l'information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l'occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d'apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l'un de ses articles de blog ici.

Pour qui n'y a jamais mis les pieds, c'est assez difficile à imaginer, mais il n'y a pas de "centre" à Los Angeles. La ville est immense, tentaculaire, éclatée sur plus de 1200 km². Le Routard précise que Los Angeles fait 12 fois la taille de Paris, pour situer un peu. Il y a des régions et dans ces régions, des quartiers.

Quand on s'offre une première fois un voyage sur la côte ouest, on s'arrête immanquablement sur les plages les plus proches des points d'ancrage les plus connus comme Beverly Hills (dont je vous parlais ici) et Hollywood (mon article à ce sujet est à lire ici): Venice Beach et Santa Monica.

Elles sont chères à mon coeur: moi aussi, c'est le premier sable californien que mes pieds ont foulé. Je préfère être honnête: ce ne sont pas les plus jolies plages de la côte, ni les plus tranquilles. Mais c'est là qu'on va pour être au coeur de l'action...

Plein écran
© SeaYouSon

Venice Beach ne dort jamais

Venice Beach ne dort jamais. Une faune insolite peuple l'endroit: les sans-abris, artistes de rue, tatoueurs, sportifs, vendeurs de came et de camelote se mélangent aux touristes dans un joyeux bordel. Venice est animée, sauvage, étrange. On est entre la libération totale de l'être et le freak show. Le week-end, la grande foule vient admirer les figures des skaters, les dessins des graffeurs, les pectoraux huilés des bodybuilders sur Muscle Beach et le spectacle des danseurs de rue. Le boardwalk est bordé de petites boutiques décalées vendant des shorts aux slogans anti-Trump sur les fesses aux T-shirts faisant la promotion du cannabis, légalisé en Californie.

Plein écran
© SeaYouSon
Plein écran
© SeaYouSon
Plein écran
© SeaYouSon

Viens voir le docteur, non, n'aie pas peur

Il fut un temps d'ailleurs, on vous invitait à aller "voir le docteur" dans l'espace qui lui était dédié. Ce n'est pas Doc Gynéco qui vous recevait mais c'était tout comme: le monsieur en blouse blanche avait le pouvoir de vous prescrire de la marijuana à fumer dans le cannabis store juste à côté. Maintenant que l'herbe est légalisée en Californie et qu'on pousse la porte d'une boutique où acheter de quoi fumer comme on va à la pharmacie, je ne sais pas si l'expérience est toujours valable. Je n'ai pas fait attention lors de mon dernier passage... Si vous y allez prochainement, vous me direz.

Plein écran
© SeaYouSon
Plein écran
© SeaYouSon

Le calme et le charme des canaux de Venice Beach

A Venice, je vous conseille d'aller vous perdre dans le Canal District. Construit en 1905 sous l'impulsion du millionnaire Abbot Kinney, ce quartier est un mini-Venise californien. L'avènement de la voiture a valu à de nombreux canaux d'être repavés entre-temps mais ce qui subsiste est ravissant. Les berges sont bordées de maisons aux prix extravagants et reliées par des ponts au charme fou.

Pour les fans de la série Californication, le loft d'Hank, joué par David Duchovny est situé au 26 Brooks Avenue et la maison de Bill, Karen et Mia est au 2420 McKinley. Hank fréquente également une librairie située sur le boulevard Abbot Kinney et il faut absolument que vous l'arpentiez. L'article continue sur le blog: cliquez sur le lien. Je vous dis où manger, où dormir, ce qu'il faut voir à Santa Monica et je vous donne mes conseils en vrac pour profiter vraiment de cette escapade. Parce qu'il y a clairement une petite erreur que tout le monde fait et qu'il est si facile d'éviter...