Plein écran
Ysaline BOonaventure se réjouit du retour de Kim Clijsters sur le circuit. © BELGA

Bonaventure: “Le retour de Kim? Génial pour le tennis belge!"

Ysaline Bonaventure (WTA 125) a également réagi à Séoul au deuxième retour de Kim Clijsters, dans la foulée de sa défaite contre la Chinoise Wang Yafan (WTA 58), mercredi. Et comme beaucoup de monde, la Stavelotaine, 25 ans, était plutôt surprise de cette annonce.

"Je n'étais pas au courant", a-t-elle confié à Belga. "Personne ne l'était, je pense. Maintenant, c'est génial pour le tennis belge! Elle a déjà énormément apporté au tennis belge et c'est très bien qu'elle revienne. Je ne sais pas dans quel état physique elle est, comment elle se sent, si cela fait longtemps qu'elle s'entraîne. Kim, j'ai eu l'occasion de la voir jouer à la télévision, mais je n'ai jamais vraiment eu de contacts avec elle, mis à part une ou deux fois lors des tournois WTA d'Anvers."

Ysaline Bonaventure, du coup, avoue être un peu dans le flou concernant les chances de réussite de la Limbourgeoise, 36 ans, dont le dernier match officiel remonte à l'US Open 2012. "Je ne sais pas ce qu'elle peut encore réaliser", a-t-elle poursuivi. "C'est sûr qu'elle a été numéro 1 mondiale et qu'elle a gagné des levées du Grand Chelem (quatre en simple, ndlr). C'est une très grande joueuse. Et le niveau, cela ne se perd pas, je pense. Il va simplement bien falloir gérer la partie physique, car ce n'est pas évident de revenir après autant d'années", a-t-elle conclu.

  1. Elise Mertens toujours dans le top 20, Cori Gauff bondit encore

    Elise Mertens toujours dans le top 20, Cori Gauff bondit encore

    Remontée dans le top 20 il y a une semaine malgré son élimination contre la Canadienne Bianca Andreescu, au deuxième tour à Pékin, Elise Mertens a conservé lundi sa 19e place au classement WTA, du reste inchangé, pour ce qui concerne les vingt-deux premières. L'Australienne Ashleigh Barty demeure en effet solidement installée à sa place de numéro un mondiale devant la Tchèque Karolina Pliskova, qu'elle avait repoussée à 1081 points en atteignant la finale à Pékin, et la Japonaise Naomi Osaka, remontée sur la marche inférieure du podium au détriment de l'Ukrainienne Elina Svitolina, grâce à son succès dans la capitale chinoise.