Epargner intelligemment lorsque l’incertitude règne
Plein écran
Epargner intelligemment lorsque l’incertitude règne © Shutterstock

À l’aide des formules d'épargne suivantes, votre argent résistera facilement aux crises

EconomieLa crise actuelle nous réveille à nouveau: investir dans les actions implique toujours des risques! Heureusement, diverses formules d’épargne vous permettent de limiter les risques de perdre votre argent ou même de les éviter entièrement. Ci-dessous, Guide-epargne.be a énuméré les options dont vous disposez.

1. Les comptes d’épargne

Lorsque l’incertitude règne, le bon vieux compte d’épargne retrouve son éclat. Vous pouvez y placer l’argent dont vous n’avez pas immédiatement besoin, vous percevrez des intérêts et au moment où vous en aurez besoin, vous pourrez le retirer à nouveau.

Toutefois, le compte d’épargne ne rapporte plus grand chose actuellement. Parmi les 60 comptes d’épargne dont Guide-epargne.be assure le suivi, seulement 25 rapportent plus que le minimum légal de 0,11%: 0,01% pour chaque jour qu’un montant se trouve sur le compte et une éventuelle prime de fidélité de 0,10% pour l’argent qui y restera durant toute une année. Visualisez ici l’aperçu de tous les comptes d’épargne.

Néanmoins, les épargnants attentifs peuvent obtenir un peu plus d’intérêts. L’Epargne mensuelle Max de MeDirect accorde encore 0,70% d’intérêts: un taux de base de 0,05% et une prime de fidélité de 0,65%. L’inconvénient: vous ne pouvez verser que 500 euros par mois. Cette limite n’est pas d’application sur le compte MeDirect Fidelity Epargne. Ce compte accorde un taux de base de 0,05% et une prime de fidélité de 0,60%.

Les comptes d’épargne n’impliquent pas de risques. Bien entendu, cela vaut uniquement si votre banque ne fait pas faillite. Au cas où elle ferait faillite, le gouvernement belge vous remboursera vos avoirs jusqu’à 100.000 euros. Toutefois, l’inflation implique peut-être plus de risques. Si les prix des biens et des services augmentent plus rapidement que le rendement de votre compte d’épargne, votre pouvoir d’achat sera réduit.

2. Les comptes à terme

Une autre formule d’épargne classique qui n’implique pas de risques: le compte à terme. Selon cette formule, vous placez vos épargnes auprès de votre banque durant une certaine période. Au bout de celle-ci, vous récupérerez le capital investi et vous percevrez des intérêts. S’il s’agit d’un placement sur plusieurs années, vous percevrez des intérêts tous les ans.

Mais ici aussi, les taux bas sont d’application. Pour un placement sur 6 mois, NIBC Direct vous accorde encore le taux brut de 0,10%. Pour une durée minimale d’un an, Izola Bank accorde le meilleur taux. Il s’agit de la banque de la famille Van Marcke, connue grâce à ses magasins de produits sanitaires. Sur 1 an, elle accorde le taux brut de 0,70%. Sur 3 ans, le taux brut de 1% et sur 10 ans, le taux brut de 2,15%. A chaque fois, il faudra encore déduire le précompte mobilier de 30%.

3. Les assurances épargne de la branche 21

L’assurance épargne de la branche 21 est une alternative. Cette formule vous accorde un taux de base garanti, mais ici aussi, il est limité suite taux bas actuels. Sur base annuelle, vous pourrez encore obtenir une participation aux bénéfices si les marchés financiers et les résultats de l’assureur le permettent. Autrement dit: votre capital pourra uniquement augmenter. Votre rendement sera exonéré du précompte mobilier si vous gardez votre investissement durant au moins 8 ans.

Toutefois, vous devez tenir compte de 2 restrictions considérables: vous devez payer la taxe d’entrée de 2% et les frais d’entrée. Ces derniers pourraient être fort élevés, mais vous ne devez les payer qu’une seule fois. Ceux qui optent pour une longue durée, pourront les répartir sur plusieurs années.

Comparez ici toutes les assurances épargne de la branche 21.

4. L’épargne à long terme

L’épargne à long terme est une formule de la branche 21 avec un objectif spécifique; elle vous permet de constituer un capital-pension supplémentaire. Toutefois, le montant que vous pouvez épargner, est limité en fonction de vos revenus. Le montant maximal absolu s’élève à 2.390 euros.

En outre, les versements que vous effectuez pour l’épargne à long terme, vous permettront d’obtenir une réduction d’impôt de 30%. Ceux qui versent le montant maximal de 2.390 euros, devront donc payer 717 euros d’impôts en moins.

5. Les actions coopératives

Toutes les actions ne sont pas cotées en bourse. Cela vaut, par exemple, pour les actions coopératives de Cera (investissement indirect dans KBC), d’Argen-Co (investissement indirect dans Argenta) et de Crelanco (investissement indirect dans Crelan).

Tous les ans, elles vous donneront droit à un dividende si les résultats de la compagnie dans laquelle vous avez investie, le permettent. Toutefois, la valeur de ces actions ne fluctue pas. Si vous voulez vous retirer, la valeur nominale de votre dépôt vous sera remboursée.

Attention: si vous voulez vous retirer, vous devez le demander à temps (souvent plusieurs mois à l’avance)! Vous pourrez uniquement le faire si la stabilité financière de l’entreprise n’est pas compromise. En outre, vous pourrez perdre votre dépôt au cas où votre entreprise ferait faillite. Les actionnaires d’Arco (investissement indirect dans Dexia) ont subi des pertes ainsi.

6. L’or

Un investissement limité dans l’or peut encore toujours faire partie d’un portefeuille d’investissements échelonné. Il s’agit d’un ‘refuge’ lorsque la conjoncture est mauvaise.

Les dernières années, l’or a perdu beaucoup de son éclat. Il ne rapportait pas d’intérêts, mais cette restriction a perdu beaucoup de son impact suite aux taux d’intérêt bas ou même négatifs des formules d’épargne classiques.

Attention: le prix de l’or peut fluctuer considérablement (dans les 2 sens)! L’or implique donc toujours des risques. Toutefois, étant donné que sa valeur augmente en général lorsque la valeur d’autres formules baisse, il s’agit d’un produit d’assurance en quelque sorte.

7. Les plans d’investissement

Un plan d’investissement vous permet d’investir à des moments réguliers dans des fonds contenant des actions et des obligations. Bien entendu, votre situation dépendra alors des marchés financiers, mais en achetant de manière échelonnée dans le temps et de manière échelonnée en ce qui concerne les investissements, vous n’y accéderez jamais avec un montant considérable au plus mauvais moment. Toutefois, cette formule convient uniquement à ceux qui pourront faire face à de telles fluctuations.

Commencer à investir au moment où les marchés boursiers sont agités, n’est pas une bonne idée, selon les experts. En effet, vous pourriez commencer à paniquer et en période de grande turbulence, il s’agirait alors de spéculer plutôt que d’investir.

Lisez plus sur Guide-epargne.be:

A quel rendement pouvez-vous vous attendre en 2020?

7 tuyaux pour tenir le coup en épargnant

Comment pouvez-vous augmenter votre pouvoir d’achat avec des produits d’épargne sûrs?

Source: Guide-epargne.be