Plein écran
Nairo Quintana © BELGA

Quintana remporte la 18e étape en solitaire, Bernal nouveau dauphin d’Alaphilippe

Nairo Quintana a remporté en solitaire la 18e étape du Tour de France. Grâce à une avance de 32 secondes sur ses concurrents, Egan Bernal réalise la bonne opération en s’emparant de la deuxième place du classement général. Julian Alaphilippe est toujours en jaune et compte 1 minute et 30 secondes d’avance sur le Colombien. Tim Wellens a perdu son maillot à pois au profit de Romain Bardet.

Au terme de 208 kilomètres et des ascensions du Col de Vars, d’Izoard et du Galibier, le Colombien de l’équipe Movistar s’est imposé grâce à une attaque salvatrice sur les pentes du Galibier. Quintana, 29 ans et 12e au départ de l’étape mais désormais 7e du général à 3:54, a devancé le Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale) de 1:35, nouveau maillot à pois, et le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) de 2:28. Ils sont tous issus de l’échappée du jour. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) et Serge Pauwels (CCC) ont respectivement terminé 6e et 9e, à 4:46 du vainqueur.

Après un début d’étape animé, un large groupe de 33 coureurs a pris la poudre d’escampette, dont les Belges Greg Van Avermaet, Pauwels, Tim Wellens, Benoot et Jasper De Buyts (Lotto Soudal). Wellens, porteur du maillot à pois au départ, est passé en tête du Col de Vars après 82 km alors que le groupe comptait 7:30 d’avance sur le peloton.

Les Colombiens ont plané sur cette 18e étape

Van Avermaet et le Français Julien Bernard ont bien tenté leur chance dans l’Izoard mais ce sont finalement 16 hommes qui se sont présentés au pied du Galibier. Dès les premières pentes, le groupe s’est étiolé au fur et à mesure, laissant les meilleurs grimpeurs s’expliquer.

Habitué à l’altitude, le Colombien Nairo Quintana a placé une attaque à 7,5 km du sommet du Galibier que personne n’a été capable de suivre. Le Français Romain Bardet et le Kazakh Alexey Lutsenko sont partis en contre quelques hectomètres plus loin.

Passé seul en tête sur le toit du Tour 2019 avec 1:45 d’avance, Quintana a filé vers sa troisième victoire d’étape sur le Tour de France après celles acquises à Saint-Lary-Soulan en 2018 et au Semnoz en 2013. Passé en deuxième position au sommet du Galibier, Bardet a dépossédé Tim Wellens du maillot à pois, qu’il portait depuis le soir de la 3e étape (suite de l’article sous la vidéo).

Dans le groupe des favoris, un autre Colombien, Egan Bernal, a lui aussi accéléré, parvenant rapidement à creuser un écart significatif. Il a été imité par son co-leader chez Ineos et tenant du titre Geraint Thomas. Mais le Gallois a été repris par les favoris alors que Julian Alaphilippe perdait du terrain peu avant le sommet du Galibier. Mais le Français a fait parler ses qualités incroyables de descendeur, parvenant à reprendre ses concurrents au général et ainsi conserver sa tunique de leader.

Grâce à sa belle attaque dans le Galibier, Bernal est désormais 2e du général à 1:30 d’Alaphilippe. Thomas est 3e à 1:35, le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) 4e à 1:47 et le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) 5e à 1:50. Van Avermaet, très actif, a été récompensé par le prix de la combativité.

Vendredi, la 19e étape, longue de 126,5 kilomètres entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes, verra le peloton gravir successivement la Côte de Saint-André (3e cat.), la Montée d’Aussois (2e cat.), la Col de la Madeleine (3e cat.), le Col de l’Iseran (HC) et la Montée de Tignes (1e cat.). 

Plein écran
Egan Bernal © REUTERS
  1. Raymond Poulidor est décédé à l’âge de 83 ans
    Play
    MISE À JOUR

    Raymond Poulidor est décédé à l’âge de 83 ans

    L’une des figures les plus populaires du cyclisme, Raymond Poulidor s’est éteint à l’âge de 83 ans, rapporte l’Equipe mercredi. Hospitalisé depuis le 8 octobre dernier en raison d’une grande fatigue, l’ancien coureur français est décédé à Saint-Léonard-de-Noblat dans sa commune du limousin, mercredi à 2 heures du matin, écrit le quotidien sportif français. Raymond “était très fatigué depuis le dernier Tour de France”, avait expliqué son épouse il y a quelques semaines.
  2. Six jours de Gand: la course arrêtée après une nouvelle chute, Thijssen emmené à l’hôpital
    Mise à jour

    Six jours de Gand: la course arrêtée après une nouvelle chute, Thijssen emmené à l’hôpital

    La première soirée de la 79e édition des Six Jours de Gand de cyclisme sur piste a été arrêtée mardi soir à la suite de la lourde chute du Belge Gerben Thijssen dans le super sprint. Resté inconscient un moment après une chute qui a aussi impliqué le Danois Oliver Wulff Frederiksen, il a reçu des premiers soins avant d’être emmené à l’hôpital pour des examens complémentaires.