Plein écran
© Photo News

La formation Jumbo-Visma s’adjuge le contre-la-montre par équipes à Bruxelles

L’équipe néerlandaise Jumbo-Visma a remporté, dans un temps de 28:57, la 2e étape du 106e Tour de France cycliste, un contre-la-montre par équipes long de 27,6 km entre le Palais Royal et l’Atomium, dimanche à Bruxelles. Le Néerlandais Mike Teunissen, vainqueur au sprint samedi, a donc conforté son maillot jaune. Autre coureur de l’équipe Jumbo-Visma, le Belge Wout van Aert est le nouveau maillot blanc et 2e du général.

Le chrono démarrait en fanfare. Les premiers coureurs à s’élancer étaient en effet les Ineos du vainqueur sortant Geraint Thomas et d’un des principaux outsiders de cette édition, Egan Bernal. Ineos bouclait le parcours de 27,6 km dans les artères de la capitale en 29:18. La formation britannique était menacée par Katusha-Alpecin et Deceuninck-Quick Step, qui la devançaient au deuxième pointage, boulevard Général Wahis à Schaerbeek après 20,1 km. Mais Katusha-Alpecin terminait finalement à 6 secondes d’Ineos, dans le même temps que Sunweb. Quant à Deceuninck-Quick Step, elle échouait à 8 dixièmes.

Plein écran
© EPA

20 secondes d’avance sur Ineos

Dernière équipe à s’élancer, Jumbo-Visma, du maillot jaune Mike Teunissen, frappait fort au premier temps intermédiaire, au Bois de la Cambre (13,2 km): 11 secondes d’avance sur Katusha-Alpecin, 12 sur Deceuninck-Quick Step, 14 sur Education First et 14 sur Ineos. Le maillot jaune et ses troupes creusaient encore l’écart dans le deuxième secteur: Katusha-Alpecin était relégué à 14 secondes, Deceuninck-Quick Step et Ineos à 16.

Jumbo-Visma confirmait sa domination dans la dernière partie. Teunissen, van Aert, le Néerlandais Steven Kruijswijk, l’Allemand Tony Martin (quadruple champion du monde individuel de l’exercice) et l’Irlandais George Bennett franchissaient la ligne en 28:58. L’équipe comprend également De Plus, le Néerlandais Dylan Groenewegen et le Norvégien Amund Jansen, qui ont lâché prise en cours de route. La formation néerlandaise s’imposait avec 20 secondes d’avance sur Ineos et 21 sur Deceuninck-Quick Step. Sunweb et Katusha-Alpecin suivaient à 26 secondes.

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© BELGA

Lotto-Soudal quinzième

Au niveau des candidats à la victoire ou au podium, les Bahrain-Merida de Vincenzo Nibali (9e) ont concédé 36 secondes, les Astana de Jakob Fuglsang (10e) ont perdu 41 secondes, les Cofidis de Thibaut Pinot (13e) pointent à 53 secondes, les Movistar d’Alejandro Valverde et Nairo Quintana (17e) sont relégués à 1:05 et les AG2R-La Mondiale de Romain Bardet à 1:19. Rayon belge, Lotto Soudal est 15e à 59 secondes et Wanty-Gobert 22e et dernier à 1:58.

Au général, Jumbo-Visma domine logiquement le classement en occupant les cinq premières places: Teunissen, vainqueur de l’étape d’ouverture samedi, devance de 10 secondes van Aert, Kruijswijk, Martin et Bennett.

Plein écran
Mike Teunissen conserve le maillot de leader. © Photo News

Lundi, le Tour de France connaîtra un troisième et dernier départ en Belgique avant de rejoindre la France. La troisième étape reliera en effet Binche, la ville où Wanty-Gobert a son siège, à Épernay (215 km). Le final, avec les 500 derniers mètres à 8% de moyenne, pourrait convenir à des puncheurs comme Greg Van Avermaet, maillot à pois du Tour après être passé en tête du Mur du Grammont samedi.

Plein écran
© EPA
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© REUTERS
  1. L’UCI officialise la liste des équipes WorldTour, Cofidis fait son retour

    L’UCI officiali­se la liste des équipes WorldTour, Cofidis fait son retour

    L'UCI, l'Union cycliste internationale, a publié mardi la liste des équipes qui bénéficient d'une licence WorldTour pour la période 2020-2022. Lotto Soudal et Deceuninck - Quick-Step, les deux formations belges historiques du plus haut niveau, sont évidemment présentes. L'équipe française Cofidis fait son retour, elle qui avait déjà eu le statut WorldTour, jadis appelé ProTour, entre 2005 et 2009.