Plein écran
© Photo News

Tim Wellens veut défendre son maillot à pois aussi longtemps que possible

Le coureur belge Tim Wellens (Soudal Lotto) s'est emparé lundi du maillot à pois au détriment de son compatriote Greg Van Avermaert (CCC). "Ce n'était pas l'objectif de prendre l'échappée, mais les autres équipes ne voulaient pas laisser partir Thomas De Gendt et j'ai donc disposé de plus d'espace", a expliqué Wellens.

Plein écran
© Photo News

Ce dernier, qui dispose de sept points au classement de la montagne - soit quatre de plus que Xandro Meurisse (Wanty-Groupe Gobert) -, compte bien défendre son maillot aussi longtemps que possible. Présent dans une échappée de quatre, Wellens est parti en solitaire à 48 km de l'arrivée, peu avant l'entame des quatre difficultés du jour. Le coureur de Lotto Soudal est passé en tête au sommet des Côtes de Nanteuil-la-Forêt (4e catégorie), d’Hautvillers (3e catégorie) de Champillon (3e catégorie) et de Mutigny (3e catégorie).

Victime d'un ennui mécanique, il a cependant dû laisser filer le vainqueur du jour, Julian Alaphilippe, qui l'avait rejoint dans la dernière difficulté répertoriée du jour. "J'ai essuyé une crevaison. La chambre à air était vide et je ne pouvais plus me tenir sur les pédales, j'avais peur d'atteindre ma jante", explique le coureur belge. 

"Je pensais avoir convenu avec la voiture neutre d'effectuer un changement au sommet. Je me suis donc arrêté, mais ils n'étaient pas là à ce moment. C'est très dommage, mais je suis tout de même content avec le maillot à pois et je tenterai de le défendre le plus longtemps possible", a-t-il déclaré.

Plein écran
© Photo News
  1. L’UCI officialise la liste des équipes WorldTour, Cofidis fait son retour

    L’UCI officiali­se la liste des équipes WorldTour, Cofidis fait son retour

    L'UCI, l'Union cycliste internationale, a publié mardi la liste des équipes qui bénéficient d'une licence WorldTour pour la période 2020-2022. Lotto Soudal et Deceuninck - Quick-Step, les deux formations belges historiques du plus haut niveau, sont évidemment présentes. L'équipe française Cofidis fait son retour, elle qui avait déjà eu le statut WorldTour, jadis appelé ProTour, entre 2005 et 2009.