Evangeline Lili
Plein écran
Evangeline Lili © a

Evangeline Lilly crie au complot

L’actrice de “Lost” trouve très étrange que la pandémie corresponde à une année électorale. Aux États-Unis, les responsables de la santé recommandent les distances sociales et même l’isolement.

“Je viens juste de déposer les enfants à la gymnastique” a écrit la comédienne de 40 ans sur Instagram. “Ils se sont tous lavé les mains avant d’entrer. Ils jouent et rient tous ensemble.” Elle a annoncé qu’elle refusait de mettre sa famille en quarantaine. “Certaines personnes préfèrent leur vie à la liberté, d’autres préfèrent la liberté à leur vie”, dit-elle. “Nous faisons tous nos choix. Avec amour et respect”. L’actrice vit actuellement avec son père qui souffre d’une leucémie à un stade avancé. Elle-même a un système immunitaire fragile.

Critiquée par les internautes qui se scandalisent de son refus de se conformer aux règles de sécurité, Evangeline Lilly a répondu: “Je pense qu’on devrait juste prendre quelques minutes, respirer et regarder les faits que l’on nous présente. Ils ne sont pas en accord avec cet enfermement, ce contrôle, cette folie que nous vivons.” Pour elle et malgré le fait que la pandémie touche d’autres pays que les États-Unis, il est très bizarre qu’une raison de lui retirer ses libertés arrive toujours à l’approche d'élections américaines.

“J’ai cette conversation tous les jours avec mes proches”, continue-t-elle. “J’ai l’impression que l’on se rapproche un peu trop de la loi martiale, tout ça au nom d’une grippe respiratoire. C’est énervant. Je pense qu’il faut garder un œil sur nos leaders pour s’assurer qu’ils ne profitent pas de ce moment afin de nous priver de notre liberté et de récupérer encore un peu plus de pouvoir”.