Plein écran
Mbaye Diagne a présenté ses excuses après avoir raté un penalty face à Paris © Photo News/Capture Instagram

Le mea culpa de Diagne après le penaltygate: “J’ai fait une grosse erreur”

Le penalty loupé par Diagne, alors qu’il devait être tiré par le spécialiste de l’exercice Hans Vanaken, restera longtemps en travers de la gorge des joueurs et supporters brugeois. L’attaquant a reconnu son erreur sur Instagram.

On joue la 75e minute du choc entre Paris et Bruges quand Mbaye Diagne obtient un penalty suite à un accrochage de Thiago Silva. Le PSG mène 1-0 et l’occasion est rêvée pour le Club d’égaliser, ce qui viendrait récompenser la très bonne copie rendue au Parc. Tout le monde s’attend à ce que Vanaken prenne ses responsabilités. Redoutable dans cet exercice, le capitaine des Blauw en Zwart est effectivement le tireur désigné.

“Quelle personne égoïste!”

Sauf qu’un homme décide de n’en faire qu’à sa tête: Mbaye Diagne prend le ballon pour se faire justice lui-même. Vanaken tente de le raisonner, l’entraîneur Philippe Clement hurle ses consignes sur le bord du terrain, mais le joueur sénégalais n’écoute personne. Le médian belge est désemparé, il jette l’éponge et part enrager dans son coin, hésitant visiblement à se séparer de son brassard de capitaine.

Plein écran
Vanaken en colère devant le comportement de Diagne © Q2

Comme c’est souvent le cas dans ce type de situation, Diagne manque son pari. Son penalty est trop mou, et Navas le capte facilement. Bruges a laissé passer sa chance et ne reviendra pas au score. Philippe Clement laisse exploser sa colère.

Depuis cet incident, l’attaquant du Club est sous le feu des critiques: supporters et observateurs dénoncent son égo surdimensionné. “Il a tout gâché. Quelle personne égoïste! C’est incompréhensible”, regrette Marc Degryse. Le caractère bien trempé de Diagne était connu au moment de sa signature cet été, Bruges en a fait les frais mercredi lors d’un fait de jeu qui laissera des traces.

Citation

J’avais absolument tort. Je voulais seulement aider l’équipe, mais j’ai fait une grosse erreur. Je suis désolé, famille du Club de Bruges.

Mbaye Diagne, sur Instagram

Après le match, Philippe Clement a expliqué que l’incident se réglera dans l’intimité du vestiaire, sans fracasser son joueur en public: “C’est Hans (Vanaken) qui doit tirer le penalty. Cela n’a pas été le cas, et on l’a raté. J’étais en colère sur ce moment. Aujourd’hui nous avons joué à un haut niveau. C’est important de jouer ensemble, en équipe. C’était un choix individuel, je n’aime pas ça, mais ça doit se régler dans le vestiaire”, a-t-il pesté. Les autres joueurs n’ont également pas enterré leur coéquipier, tout en confirmant que Vanaken figure bien en haut de la liste des tireurs désignés.

Et Mbaye Diagne dans tout ça? L’attaquant sénégalais ne s’est pas arrêté en zone mixte mercredi soir, mais il a tenu à présenter ses excuses sur son compte Instagram. “J’avais absolument tort. Je voulais seulement aider l’équipe, mais j’ai fait une grosse erreur. C’est pourquoi je tiens tout d’abord à présenter mes excuses auprès de l’entraîneur, du capitaine, de tous mes autres coéquipiers et bien sûr aussi auprès de tous les supporters. Je ferai tout pour vous rendre ce que vous méritez. Je suis désolé, famille du Club de Bruges”, écrit-il. Faute avouée, à moitié pardonnée?

Plein écran
Mbaye Diagne a présenté ses excuses sur Instagram. © RV
Plein écran
Mbaye Diagne a présenté ses excuses sur Instagram. © RV
Plein écran
Philippe Clement montre le brassard de capitaine pour indiquer à Diagne que Vanaken doit tirer le penalty © Photo News
  1. Lokeren nie toutes les rumeurs: “La faillite n'est pas à l'ordre du jour”

    Lokeren nie toutes les rumeurs: “La faillite n'est pas à l'ordre du jour”

    Le Sporting Lokeren a tenté d'éteindre toutes les rumeurs dans un communiqué de presse vendredi matin. Le club lanterne rouge de la division 1B de football a nié qu'elle allait déposer son bilan et a annoncé qu'elle "donnerait toutes les chances aux pistes existantes qui peuvent sauvegarder l'avenir de Lokeren". Depuis plusieurs semaines, la situation financière de Lokeren est délicate. Fin janvier, une prise de contrôle par le groupe chinois Ke Hua Sports semblait être en bonne voie, mais pour l'instant, aucun accord n'a été trouvé.
  2. Des regrets, mais aussi de l’espoir pour le Club de Bruges

    Des regrets, mais aussi de l’espoir pour le Club de Bruges

    Nouvelle prestation honorable du Club de Bruges en Coupe d’Europe. Après le Real Madrid et le PSG, c’est Manchester United qui a fait connaissance avec les Blauw en Zwart ce jeudi. Très bien rentré dans sa rencontre, le leader du championnat de Belgique clôture pourtant ce seizième de finale aller avec une pointe d’amertume, car le Club a mené et eu les clés de la rencontre en mains, avant l’égalisation anglaise. Mais la qualification reste abordable pour Bruges. Il faudra réaliser l’exploit à Old Trafford dans une semaine et, sur ce qu’ils ont montré dans cette manche aller, les Brugeois en sont tout à fait capables...