Plein écran
a © La Gazetta dello Sport/Corriere delo Sport

“Monstrueux”: la presse italienne sous le charme de Lukaku

Une réalisation , deux assists, dont un de grande classe, et un compteur personnel qui affiche désormais 250 buts, Romelu Lukaku a vécu une soirée de rêve à Prague. Très inspiré, Big Rom a ébloui l’Europe. Une performance saluée par la presse italienne, dithyrambique. 

Adriano, Ronaldo et Zlatan. Fan de ces attaquants mythiques de l’Inter, Romelu Lukaku voue une affection particulière pour le club lombard depuis son enfance. Aujourd'hui, c’est lui qui brille sous le maillot Nerazzurri. Mercredi, sur la pelouse du Slavia Prague, il a passé le cap symbolique des 250 buts en pro. Une statistique impressionnante à seulement 26 ans. 

À titre de comparaison, au même âge, Thierry Henry avait planté 210 buts, Michaël Owen 217 et Luis Suarez 223. Wayne Rooney (227),  Robert Lewandowski (231) et Harry Kane (231) affichait également bilan comptable inférieur. Mais l’ancien Anderlechtois a commencé très tôt sa carrière professionnelle et a déjà disputé 513 matches. 

Plein écran
© EPA

Le déplacement au Slavia occupera certainement une place de choix dans les souvenirs de Big Rom. Le Diable Rouge a inscrit son tout premier but en Ligue des Champions pour l’Inter, a livré sa prestation la plus aboutie depuis son arrivée à l’Inter et a délivré deux passes décisives. Rien que cela. Inutile de vous préciser la figure placardée sur toute les Unes de la presse transalpine. 

Pour la Gazzetta dello Sport, c’est clair, Romelu Lukaku a été “Monstrueux”. Même son de cloche du côté du Corriere dello Sport qui opte pour un limpide “Gigantesque” avant d'évoquer un “Super Lukaku”. 

Plein écran
© Corriere dello Sport