Plein écran
Illustration © AFP

Le personnel licencié de Thomas Cook Retail attend des éclaircissements

Le personnel licencié de Thomas Cook Retail Belgique demande des éclaircissements sur un possible redémarrage d'activités pour une partie du personnel. Les curateurs ont demandé jusqu'à vendredi prochain le temps d'élaborer un plan d'avenir mais les syndicats reçoivent beaucoup de questions des quelque 500 travailleurs. 

Les curateurs n'ont pas donné mercredi d'informations sur les négociations avec des candidats-repreneurs. Les quatre filiales belges de la maison-mère britannique ont été entraînées dans la chute du géant du tourisme.
La semaine dernière, le rideau est tombé sur Thomas Cook Retail Belgique qui employait 501 personnes et possédait 91 agences de voyage Thomas Cook/Neckermann dans tout le pays. 

Les curateurs poursuivent des discussions avec des candidats-repreneurs et demandent d'attendre jusqu'à vendredi pour donner des précisions sur une reprise partielle éventuelle avec maintien d'emplois.
les trois autres filiales belges sont elles aussi en faillite. 

  1. Le patron de la Loterie nationale favorable à une entrée en Bourse

    Le patron de la Loterie nationale favorable à une entrée en Bourse

    À l'image de la Française des Jeux (FDJ), qui a fait son entrée à la Bourse de Paris jeudi, le patron de la Loterie nationale verrait bien l'entreprise suivre le même schéma, à Bruxelles cette fois. "Un beau dossier pour l'investisseur belge", estime ainsi Jannie Haek dans les colonnes de L'Echo et De Tijd vendredi. Pour le ministre fédéral de tutelle David Clarinval (MR), une telle opération n'est toutefois "pas à l'ordre du jour".