Thomas Cook Belgique: 75 travailleurs ont été avertis de leur licenciement

mise à jour Les curateurs des sociétés Thomas Cook déclarées en faillite ont informé jeudi les 75 employés de la rupture de leur contrat et donc de la perte de leur emploi. “Nous n’allons pas poursuivre les activités et nous ne développerons pas de produits (de voyage)”, a déclaré le curateur Hans De Meyer. “Il s’agit d’un démantèlement des entreprises à la demande du tribunal.”

Plein écran
© Photo News

L'annonce a lieu jeudi au siège de Thomas Cook Belgique à Gand. Une réunion du personnel était prévue à 9h30 avec les travailleurs concernés, ont indiqué les syndicats. Les curateurs leur ont adressé quelques mots. "Il n'y avait aucune possibilité de poursuivre les activités", ont-ils estimé.

Le tribunal de l’entreprise de Gand a prononcé mercredi la faillite de trois entreprises Thomas Cook: Thomas Cook Belgique, Thomas Cook Retail et Thomas Cook Financial Services. Ces sociétés employaient 75 personnes.

Exception

Pour une quatrième entité, Thomas Cook Retail Belgique, une procédure de continuité d'entreprises sera enclenchée dans les prochains jours, dans l'espoir d'une reprise. Cette entreprise compte 501 collaborateurs et a en charge les bureaux Neckermann et Thomas Cook. 

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.