Plein écran
Brussels Airlines transporte quelque 80% des passagers du tour-opérateur. © Photonews

Thomas Cook: quelles conséquences pour Brussels Airlines?

Les employés de Brussels Airlines sont très préoccupés par l'incertitude qui plane sur les conséquences qu'aura à subir la compagnie aérienne des problèmes chez Thomas Cook Belgique. Brussels Airlines transporte quelque 80% des passagers du tour-opérateur. La compagnie reconnaît elle-même "que cela aura évidemment un impact sur les résultats financiers", mais précise qu'il est trop tôt pour en faire une évaluation. 

Jeudi, les syndicats espèrent obtenir plus d'informations au cours d'un conseil d'entreprise ordinaire prévu de longue date. "Il y a beaucoup d'inquiétude chez le personnel. Je reçois de nombreux appels et questions", explique Anita Van Hoof du syndicat socialiste. "Nous aimerions plus de clarté", abonde Paul Buekenhout du syndicat chrétien. 

Un conseil d'entreprise ordinaire étant déjà planifié pour jeudi, les syndicats n'ont pas demandé de conseil d'entreprise extraordinaire. Ils espèrent cependant en ressortir avec des réponses à leurs questions. "Quel est le montant des dettes de Thomas Cook envers Brussels Airlines?" en est une. La compagnie aérienne a en effet indiqué que Thomas Cook avait des arriérés de paiement ces dernières semaines. 

Beaucoup de questions restent sans réponse

"Les problèmes de Thomas Cook Belgique sont-ils pris en compte dans le plan de transformation, baptisé 'Reboot'? " en est une autre. En somme: "Y aura-t-il des conséquences sur le personnel?" Brussels Airlines a repris fin 2017 une grande partie des activités de la compagnie aérienne Thomas Cook Airlines Belgium, dont deux avions et 160 membres du personnel. Depuis, elle transportait 80% des passagers de Thomas Cook Belgique vers leurs vacances, soit des centaines de milliers de personnes par an. 

Les syndicats réalisent bien qu'il y a encore beaucoup d'incertitudes. "Tout dépendra de ce qu'il se passe chez Thomas Cook. Y aura-t-il un repreneur ou cela finira-t-il en faillite?” Du côté de la direction de Brussels Airlines, on est également dans le flou. Un autre acteur pourrait par exemple reprendre la place laissée par Thomas Cook. 

Le tour-opérateur Thomas Cook Belgique a déclaré mercredi trois de ses sociétés en faillite, qui employaient ensemble 75 personnes. L'objectif est le redémarrage des activités de Thomas Cook Retail Belgique, la plus importante entité de l'entreprise (501 employés).

  1. La photo de l’arrestation des “amants diaboliques”, 23 ans après les faits

    La photo de l’arrestation des “amants diaboli­ques”, 23 ans après les faits

    Nous vous l’annoncions hier, les “amants diaboliques” Hilde Van Acker et Jean-Claude Lacote ont été arrêtés en Côte d’Ivoire après 23 ans de cavale. Le couple était recherché depuis 1996 dans le cadre d’une exécution commise au Coq et figurait depuis 2016 sur la liste des suspects les plus recherchés. Une photo policière montre l’ancien couple juste après son arrestation: “Nous attendions ce moment depuis 23 ans”, réagit Martin Van Steenbrugge, commissaire à la police fédérale et à la tête de la Fugitive Active Search Team (FAST).
  2. “Je n’ai vu aucune émotion chez Steve Bakelmans” lors de la reconstitution du meurtre de Julie Van Espen

    “Je n’ai vu aucune émotion chez Steve Bakelmans” lors de la reconstitu­ti­on du meurtre de Julie Van Espen

    Steve Bakelmans, le meurtrier présumé de Julie Van Espen, en aveux des faits, a finalement collaboré à la deuxième reconstitution des faits organisée hier en toute discrétion à Anvers. Il a posé, devant le juge d’instruction et les parties, les gestes commis le 4 mai dernier contre l’étudiante de 23 ans. “Une épreuve” pour le suspect, a commenté la défense. Une analyse contredite par les parties civiles: “Je n’ai vu aucune émotion chez Steve Bakelmans”, dément de son côté Me John Maes.