Plein écran
© Photo News

“Une journée noire pour le secteur du voyage belge”

Mardi était une journée noire pour le tourisme belge. "Avec le dépôt de bilan de Thomas Cook Belgium et Thomas Cook Retail, nous perdons un acteur majeur sur le marché et un employeur pour de nombreux professionnels du voyage", regrette mercredi, par communiqué, Luc Coussement, président de l'association des tour-opréateurs belges (ABTO).

"En tant qu'association professionnelle des organisateurs de voyages, nous avons appelé au calme afin de garantir les meilleures conditions possibles pour trouver des solutions pour Thomas Cook Belgique, l'un de nos grands membres", souligne M. Coussement.

Appel au calme

L'ABTO regrette que cela n'ait pas réussi pour l'entièreté de Thomas Cook Belgique, mais demeure plein d'espoir pour l'entité de Thomas Cook Retail Belgium.

L'association souligne encore que le consommateur belge est protégé mais que le Fonds de garantie voyages demande de ne surtout pas payer une seconde fois le voyage, cela étant contraire aux réglementations nationales et internationales. "Cette somme ne serait pas couverte par l'assurance.”

L'ABTO appelle enfin à nouveau au calme. "Nous demandons aux consommateurs concernés de s'adresser à leur agence de voyages, le site internet où ils ont fait leur réservation ou le Fonds de garantie voyages directement." 

  1. Le patron de la Loterie nationale favorable à une entrée en Bourse

    Le patron de la Loterie nationale favorable à une entrée en Bourse

    À l'image de la Française des Jeux (FDJ), qui a fait son entrée à la Bourse de Paris jeudi, le patron de la Loterie nationale verrait bien l'entreprise suivre le même schéma, à Bruxelles cette fois. "Un beau dossier pour l'investisseur belge", estime ainsi Jannie Haek dans les colonnes de L'Echo et De Tijd vendredi. Pour le ministre fédéral de tutelle David Clarinval (MR), une telle opération n'est toutefois "pas à l'ordre du jour".