Plein écran
© EPA

Elise Mertens devient la première Belge sacrée en double féminin à l’US Open

Associée à la Biélorusse Aryna Sabalenka, Elise Mertens a remporté le double dames à l’US Open de tennis, quatrième levée du Grand Chelem de l’année, dimanche sur le ciment de Flushing Meadows.

Têtes de série numéro 4, Elise Mertens, 23 ans, et Aryna Sabalenka, 21 ans, ont battu en finale une autre Biélorusse Victoria Azarenka associée à l’Australienne Ashleigh Barty, formant la 8e paire tête de série du tournoi, sur le score de 7-5, 7-5 en une heure et 37 minutes de jeu.

Le premier set est bouclé en 48 minutes pour Mertens et Sabalenka (7-5) qui ont pourtant été menées 1-3. Dans le deuxième set, sur son service, Elise Mertens a dû écarter quatre balles de break à 3-4 rétablissant l’égalité (4-4) pour ouvrir la voie vers un succès dans cette seconde manche (7-5), sur le service de Mertens, s’assurant le gain du match.

Mertens et Sabalenka, respectivement 7e et 15e mondiale en double, poursuivent sur la lancée d’une saison de qualité. Ensemble, elles ont réussi un retentissant doublé Indian Wells-Miami (effaçant d’ailleurs Azarenka/Barty en demi-finales). Outre ce “Sunshine Double”, elles ont disputé les huitièmes à l’Open d’Australie, le dernier carré à Roland-Garros et les quarts à Wimbledon.

Premier succès depuis 2004

C’est le 9e titre en double de la carrière d’Elise Mertens, mais le premier en Grand Chelem, avec quatre partenaires différentes. Elle a gagné à Indian Wells et Miami donc cette année avec Sabalenka. C’est avec la Néerlandaise Demi Schuurs qu’Elise Mertens s’est affirmée en double, remportant le tournoi de Guangzhou en 2017 puis ceux de Hobart, Rosmalen et Wuhan l’an dernier. Avec Kirsten Flipkens, Elise Mertens a gagné aussi à Lugano la saison dernière. Et c’est avec An-Sophie Mestach qu’elle avait soulevé son premier trophée, à Auckland en 2016.

C’est la première fois depuis 2009 que la Belgique était représentée en finale d’un double en Grand Chelem. Il y a dix ans à Roland-Garros, Dick Norman s’était incliné, aux côtés du Sud-Africain Wesley Moodie, devant le Tchèque Lukas Dlouhy et l’Indien Leader Paes en trois sets.

Le dernier succès belge, et encore le seul chez les messieurs, remonte à 2004. Toujours sur l’ocre parisien, Xavier Malisse et Olivier Rochus avaient levé la Coupe Jacques Brugnon après une victoire en deux manches contre les Français Michaël Llodra et Fabrice Santoro.

“Je n’arrive pas à croire qu’on a gagné”

“C’est incroyable ce qui se passe ici et je remercie Elise, c’est fantastique de jouer avec elle”, a déclaré Aryna Sabalenka, 21 ans à la réception de son trophée. Septième joueuse du double au ranking mondial, Elise Mertens, 23 ans, va devenir 2e joueuse du monde en double lundi, elle qui occupe la 26e place en simple à la WTA. La numéro 1 belge a atteint les quarts de finale en simple à New York, éliminée par la championne, la jeune Canadienne de 19 ans, Bianca Andreescu (WTA 15).

“Le public est magnifique ici, il me donne toujours beaucoup d’énergie”, a lâché Elise Mertens sur le court Arthur Ashe avant de féliciter ses adversaires et sa partenaire. “Je n’arrive pas à croire que l’on a gagné ici. Merci à Aryna, elle me pousse beaucoup, j’essaie aussi de la pousser et j’espère que l’on va continuer de jouer ensemble, mais je crois que oui.”

  1. David Goffin est impatient de commencer le premier tournoi joué en Arabie Saoudite

    David Goffin est impatient de commencer le premier tournoi joué en Arabie Saoudite

    David Goffin (ATP 11) a déjà le regard tourné vers 2020. Dans le cadre de sa préparation, le Liégeois, 29 ans, participera ainsi de jeudi à samedi à la Diriyah Tennis Cup, une lucrative exhibition de 3 millions de dollars qui réunit en Arabie Saoudite 8 joueurs, dont 6 du Top-20, parmi lesquels le Russe Daniil Medvedev (ATP 5), le Français Gaël Monfils (ATP 10) et le Suisse Stan Wawrinka (ATP 16).
  2. Il perd un match sur le circuit professionnel sans marquer un seul point, les internautes indignés
    Play

    Il perd un match sur le circuit profession­nel sans marquer un seul point, les internau­tes indignés

    Artem Bahmet, un joueur ukrainien, a perdu le premier match de sa carrière sur le circuit professionnel (0-6, 0-6), lors du tournoi ITF de Doha. Deux roues de vélo et... aucun point marqué durant toute la rencontre, un record. Sur les réseaux sociaux, les images sont devenues virales et les amateurs du sport se sont indignés se demandant comment ce joueur a été autorisé à participer à ce tournoi.