Plein écran
© AFP

Halep balaie Serena Williams et remporte Wimbledon pour la première fois

Simona Halep (WTA 7) a inscrit son nom au palmarès de Wimbledon, troisième levée du Grand Chelem de l’année. Sur le gazon londonien du All England Club, la Roumaine de 27 ans s’est imposée 6-2, 6-2 contre l’Américaine Serena Williams (WTA 10) en 55 minutes de jeu. Williams passe, pour la troisième fois de suite, à côté de l’occasion de décrocher un 24e titre en Grand Chelem et ainsi améliorer le record de Margaret Court.

Le début de match a été à sens unique, Serena Williams commettant trop de fautes directes. De l’autre côté du filet, la droitière de Constanta se montrait précise et régulière, prenant méritoirement la première manche à son actif (6-2).

Deuxième trophée en Grand Chelem

Halep, qui disputait sa cinquième finale en Grand Chelem, la première à Londres, a continué sur sa lancée dans le second set. Elle a breaké l’Américaine de 37 ans dans le cinquième jeu avant de confirmer dans la foulée (4-2). La Roumaine n’a pas tremblé et, continuant à profiter des approximations de Serena Williams, a volé vers son deuxième sacre du Grand Chelem après celui acquis à Roland-Garros en 2018.

Plein écran
© EPA
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© AFP
Plein écran
© EPA
Plein écran
© REUTERS
  1. Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge
    mise à jour

    Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge

    Cinq hommes – trois Belges, un Néerlandais et un Britannique - sont accusés d’être au cœur d’un réseau pédophile sans précédent, qui a été actif en Belgique et à l’étranger. Ils auraient durant plusieurs années, fabriqué et diffusé de la pédopornographie. Il est question de 9 millions de photos et vidéos. Les suspects, pères de famille et célibataires, comparaissent vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde. Il y aurait des milliers de victimes, dont 38 ont pu être identifiées pour l’instant par les enquêteurs. Il s’agit des propres enfants des suspects, beaux-enfants et enfants de connaissances. “C’est le plus gros dossier depuis la création de Child Focus”, confirme Kris Luyckx, l’avocat qui représente l’organisation qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.
  2. L’avis de Bart De Wever sur les caricatures du Carnaval d’Alost

    L’avis de Bart De Wever sur les caricatu­res du Carnaval d’Alost

    Le président de la N-VA Bart De Wever trouve “irrespectueuses” les poupées avec des caricatures juives, qui ont été montrées l’année dernière au carnaval d’Alost. C’est ce qu’il a déclaré lors de la présentation du livre d’André Gantman. Il n’approuve pas non plus la position du bourgmestre d’Alost, Christoph D’Haese (N-VA). Depuis la fin de l’année dernière, le carnaval d’Alost n’est plus reconnu comme faisant partie du patrimoine culturel par l’Unesco.