Plein écran
© AFP

Pourquoi Djokovic a mangé de l’herbe après sa victoire à Wimbledon

Quelques secondes après avoir empoché son cinquième titre à Wimbledon, Novak Djokovic a cueilli et mangé des brins d’herbe du gazon londonien. Une célébration  qui n’a pas plu à certains internautes assimillant cela à une provocation. Un geste qui s’est érigé comme une “tradition” pour le Serbe. 

Après cinq heures de lutte intense, Novak Djokovic n'a pas explosé de joie au moment de voir la dernière balle de Roger Federer s’envoler. Le Serbe s’est dirigé sobrement vers le filet pour saluer son adversaire avant de s'accroupir et de déguster quelques brins d’herbe. 

Une célébration remarquée et critiquée sur les réseaux sociaux. “De la pure arrogance”, juge un internaute. Un avis partagé par de nombreux autres spectateurs.  Cet encas particulier est pourtant une “habitude” pour le Serbe à Londres. Il avait savouré le gazon londonien pour la première fois  en 2011 après son premier sacre. 

“Quand j’avais 8 ans, j'ai bricolé un faux trophée de Wimbledon et l'ai posé devant ma fenêtre. Je me suis promis que si je remportais un jour la vraie coupe, je mangerais de l’herbe. Je ne sais pas d’où est venue cette idée. C’est désormais devenu une tradition”, commentait le Serbe après son quatrième succès à Londres en 2018. Àl'époque, il avait assuré “vouloir la goûter une fois de plus", souhait exaucé dimanche soir. 

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
  1. David Goffin et Roland-Garros, une belle histoire qui attend encore son apothéose
    Roland-Garros

    David Goffin et Roland-Gar­ros, une belle histoire qui attend encore son apothéose

    Si le tournoi parisien avait pu se dérouler comme prévu, les quarts de finale auraient débuté ce mardi à Roland-Garros. Un stade de la compétition que David Goffin a atteint pour la première fois en Grand Chelem à Paris et ce n’est sans doute pas un hasard. Le Liégeois a toutes les qualités pour briller sur terrer battue et Roland-Garros lui a d’ailleurs offert quelques-uns des plus beaux moments de sa carrière. Retour sur les bons et les moins bons souvenirs d’une histoire d’amour qui reste, à ce jour, inachevée.
  2. Toutes les options restent ouvertes pour l’US Open

    Toutes les options restent ouvertes pour l’US Open

    Une décision relative à la tenue de l'US Open, et dans quelles conditions, doit être prise à la mi-juin ou fin juin, a expliqué Stacey Allaster, directrice exécutive de l'association américaine de tennis (USTA) à Associated Press samedi. Si la troisième levée du Grand Chelem de tennis de l'année pouvait avoir lieu, "toutes les options en matière de mesures à prendre sont étudiées", a-t-elle précisé. "Mais nous n'avons encore pris aucune décision."