Plein écran
© AFP

Serena Williams: “Elle a joué incroyablement bien”

 Serena Williams a pour, la première fois de sa carrière, perdu trois finales de rang en Grand Chelem. Cela fait donc aussi trois fois qu'elle échoue dans sa quête d'un 24e titre majeur, ce qui lui permettrait d'égaler le record de l'Australienne Margaret Court. Samedi à Wimbledon, l'Américaine de 37 ans s'est très nettement et logiquement inclinée devant Simona Halep sur le score de 6-2, 6-2 en 56 petites minutes de jeu sur le Centre Court londonien.

Sept fois titrée à l'All England Club, Serena Williams a tout simplement reconnu la supériorité de son adversaire. "Elle a juste joué incroyablement bien. Mais ce n'est pas une surprise que mes adversaires évoluent à ce niveau contre moi. J'ai tenté mais rien n'a fonctionné. J'ai fait beaucoup trop d'erreurs, ce qui me laisse encore pas mal de travail", a-t-elle avoué en conférence de presse.

Plein écran
© AFP

Pas de tension

Interrogée sur une quelconque pression liée à l'idée de rejoindre Court dans l'histoire, Serena Williams a balayé cette hypothèse d'un revers de manche. "Non, je ne pense pas qu'il y avait de la tension. Quand une joueuse joue comme ça, il n'y a pas grand-chose à faire. Il faut accepter que c'était son jour. J'ai eu tendance à surjouer et j'ai trop cherché à frapper fort, j'ai pris trop de risques. J'espère que je serai capable d'élever à nouveau mon niveau de jeu. La bonne nouvelle, c'est que mon genou va très bien."

Maman depuis septembre 2017, l'Américaine est revenue sur ces trois défaites en finale d'un Grand Chelem. "Je ne sais pas trop ce qui m'a manqué", a dit Williams, déjà battue en finale à Wimbledon puis à l'US Open la saison dernière. "Je pense qu'il va falloir que je trouve un moyen pour gagner de nouveau une finale. Peut-être que retourner sur le circuit et aller gagner des finales en dehors des Grand Chelem pourrait m'aider à retrouver ce "groove" que j'avais quand je gagnais.”

  1. Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Garros cet automne

    Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Gar­ros cet automne

    Si la date du début de Roland-Garros 2020 n'est pas encore connue (20 ou 27 septembre), il ne fait pas de doute à l'heure actuelle que le tournoi du Grand Chelem de tennis parisien sur terre battue devrait se dérouler en dépit de la pandémie de coronavirus. Alors que le tournoi aurait dû débuter cette semaine sans ces circonstances exceptionnelles, Guy Forget le directeur de l'épreuve s'est confié par visio-conférence au site Tennis.com.
  2. Rafael Nadal: “Si un joueur gagne plus de 81 matchs de suite ou plus de 12 Roland, je serai heureux”

    Rafael Nadal: “Si un joueur gagne plus de 81 matchs de suite ou plus de 12 Roland, je serai heureux”

    Rafael Nadal a récemment repris l'entraînement dans son Académie à Minorque, après avoir longtemps attendu confiné en raison de la pandémie de coronavirus. Sans elle, il serait occupé en ce moment à tenter de gagner un 13e titre à Roland Garros. L'Espagnol s'est confié par visio-conférence à l'ancien champion argentin José-Luis Clerc sur ESPN et évoqué beaucoup de sujets.