Crise énergétique

  1. Les conseils de cette jeune architecte française pour réduire sa facture énergétique cartonnent sur Twitter

    Les conseils de cette jeune architecte française pour réduire sa facture énergéti­que cartonnent sur Twitter

    En ces temps difficiles où les factures d’énergie s’envolent, tout conseil est bon à prendre. Une jeune architecte française qui se présente sous le pseudonyme de “Nel” a partagé en début de semaine sur Twitter une série de recommandations pour réduire sa consommation. Ses conseils, très appréciés, sont largement partagés par les internautes et le nombre de ses abonnés explose.
  2. Une entreprise wallonne sur dix en danger à cause de la crise énergétique

    Une entreprise wallonne sur dix en danger à cause de la crise énergéti­que

    Plus d’une entreprise wallonne sur dix risque d’être contrainte de stopper son activité à cause de la crise énergétique, rapporte une étude de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) jeudi. Les sociétés wallonnes sont d’ailleurs trop vulnérables face aux crises car une sur cinq ne peut pas faire face à la pénurie de main-d’œuvre. Elles réclament une réaction “rapide et adéquate” des pouvoirs publics.
  3. 240.000 ménages attendent leur décompte annuel de facture énergétique depuis des mois

    240.000 ménages attendent leur décompte annuel de facture énergéti­que depuis des mois

    Près d'un quart de million de familles belges attendent depuis des mois leur décompte final de facture énergétique en raison de problèmes avec les fournisseurs, selon une enquête de la fédération sectorielle Febeg diffusée par Het Laatste Nieuws mercredi. Les retards vont d'un mois à parfois six mois et plus. Le problème concerne tous les fournisseurs et tous les types de contrats.
  4. Le cri de colère de l’Horeca face à la crise: “Bruxelles in the Dark”, ces restaurants où vous mangez (presque) dans le noir

    Le cri de colère de l’Horeca face à la crise: “Bruxelles in the Dark”, ces restau­rants où vous mangez (presque) dans le noir

    Après une pandémie mondiale, une inflation galopante, et une pénurie du personnel, l’Horeca n’a pas eu une seconde de répit, essayant tant bien que mal de ne pas couler. Les restaurateurs doivent aujourd'hui de nouveau faire face à une crise sans précédent, touchés de plein fouet par les prix de l’énergie. Une énième bataille, qui les pousse à bout. Un petit groupe de restaurants a, par la force des choses, décidé de se mobiliser durant quatre jours afin d’attirer l’attention des consommateurs sur la situation critique dans laquelle ils se trouvent.
  1. Thomas Dermine opposé à l'idée de remonter la TVA sur l'énergie

    Thomas Dermine opposé à l'idée de remonter la TVA sur l'énergie

    Donner le signal qu’on risque de remonter la TVA sur l’énergie alors que la plupart des ménages ne savent pas comment payer leur facture d’électricité est très mauvais, a affirmé lundi matin, le secrétaire d’État fédéral à la Relance et aux Investissements stratégiques Thomas Dermine (PS). Il est toutefois important de réévaluer les mesures dans le contexte d’une contrainte budgétaire forte, reconnaît-il.
  1. “Ne venez pas sucer notre énergie”: la colère de Julie face aux clients qui profitent de l’électricité de son café
    Interview

    “Ne venez pas sucer notre énergie”: la colère de Julie face aux clients qui profitent de l’électricité de son café

    Face à l’explosion des tarifs énergétiques, un nouveau phénomène semble prendre de l’ampleur. Julie, à la tête du café bruxellois “Spread The Moon”, voit depuis plusieurs jours des clients pousser la porte de son établissement, un ordinateur déchargé sous le bras. “Ces personnes viennent clairement pour profiter de mon électricité”, s’insurge la jeune femme de 29 ans.
  2. Supprimer les festivités de fin d'année à cause de la crise énergétique, une fausse bonne idée?

    Supprimer les festivités de fin d'année à cause de la crise énergéti­que, une fausse bonne idée?

    Après la crise sanitaire, est-ce la crise énergétique qui va jouer les trouble-fêtes en fin d'année? Les communes doivent-elles faire briller leurs rues de mille feux comme à l’accoutumée ou laisser les guirlandes à la cave et jouer la carte de la sobriété? La question se pose et s'érige comme “une fausse bonne idée”, selon Damien Ernst, professeur à l’université de Liège, interrogé par la Dernière Heure.
  3. Le fédéral veut réduire de 15% sa consommation dans les bâtiments de l'administration

    Le fédéral veut réduire de 15% sa consommati­on dans les bâtiments de l'admini­stra­ti­on

    Le gouvernement fédéral a marqué son accord vendredi, lors d'un conseil des ministres électronique, sur le plan de réduction de la consommation d'énergie dans les bâtiments publics de l'administration fédérale. L'objectif est de réduire entre le 1er octobre 2022 et le 31 mars 2023 la consommation de 15 % par rapport à la consommation moyenne au cours des cinq dernières années.