Djokovic expulsé d'Australie

  1. Djokovic pourra participer à Roland Garros, selon la ministre française des Sports
    MISE À JOUR

    Djokovic pourra participer à Roland Garros, selon la ministre française des Sports

    Les protocoles sanitaires imposés lors des grands événements sportifs en France, notamment les bulles sanitaires, permettraient “à quelqu’un comme Novak Djokovic de pouvoir entrer sur le territoire” et de participer au tournoi de Roland-Garros, a affirmé vendredi la ministre des Sports Roxana Maracineanu. Toutefois, les personnes qui ne sont pas vaccinées sont soumises à des règles plus strictes.
  2. La famille Djokovic crie au scandale lors d'une conférence de presse lunaire: “Novak est crucifié comme Jésus”
    Play

    La famille Djokovic crie au scandale lors d'une conférence de presse lunaire: “Novak est crucifié comme Jésus”

    Novak Djokovic, menacé d’expulsion par l’Australie après l’annulation de son visa à dix jours du premier tournoi du Grand Chelem de tennis de l’année, a obtenu un sursis jusqu’à lundi, mais s’apprêtait jeudi à passer sa deuxième nuit en rétention, nouvel épisode d’une saga rocambolesque teintée d’incident diplomatique. La famille du numéro 1 mondial a organisé une conférence de presse lunaire ce jeudi, pour protester contre cette situation.
  3. “Un énorme scandale”: Novak Djokovic transféré dans un hôtel hébergeant “des migrants dans des conditions insalubres”
    Play

    “Un énorme scandale”: Novak Djokovic transféré dans un hôtel hébergeant “des migrants dans des conditions insalubres”

    Novak Djokovic, menacé d'expulsion par l'Australie après l'annulation de son visa à dix jours du premier tournoi du Grand Chelem de tennis de l'année, a obtenu un sursis jusqu'à lundi. Nouvel épisode d'une saga rocambolesque teintée d'incident diplomatique: le Serbe a été transféré au Park Hotel de Melbourne, qui héberge des réfugiés illégaux dans des conditions parfois insalubres.
  1. D’un sourire sur Instagram à une expulsion du territoire: comment le voyage de Novak Djokovic en Australie a tourné au cauchemar

    D’un sourire sur Instagram à une expulsion du territoire: comment le voyage de Novak Djokovic en Australie a tourné au cauchemar

    Après huit heures de négociations avec les services d’immigration australiens, le visa de Novak Djokovic (34 ans) a été refusé. Il n’a pas pu démontrer qu’il avait bénéficié d’une exemption médicale légitime pour contourner l’obligation de vaccination. Les avocats de Djokovic ont fait appel, une décision sera prise lundi, mais l’Open d’Australie semble s’éloigner pour le Serbe. Reconstitution d’une histoire qui tourne à l’incident diplomatique.
  2. Voyage rocambolesque en Australie: Djokovic obtient un sursis à son expulsion

    Voyage rocambo­lesque en Australie: Djokovic obtient un sursis à son expulsion

    Le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic ne sera pas expulsé d’Australie avant lundi, a annoncé jeudi un avocat du gouvernement, Christopher Tran. Le Serbe, arrivé mercredi soir à Melbourne dans l’espoir de participer à l’Open d’Australie, a intenté un recours en justice contre l’annulation de son visa. M. Tran a déclaré au cours d’une audience jeudi devant un juge que le gouvernement ne prévoyait pas d’expulser le joueur avant une nouvelle audience prévue lundi.
  3. Coup de théâtre: le visa de Djokovic annulé, le Serbe doit quitter l’Australie jeudi
    MISE À JOUR

    Coup de théâtre: le visa de Djokovic annulé, le Serbe doit quitter l’Australie jeudi

    L’Australie a annulé jeudi le visa de Novak Djokovic qui était arrivé à l’aéroport de Melbourne dépourvu des documents nécessaires à l’entrée dans le pays, ont indiqué les douanes australiennes. “Les ressortissants étrangers qui ne disposent pas d’un visa valide ou dont le visa a été annulé seront placés en détention et expulsés d’Australie”, ont déclaré les douanes. Le N.1 mondial, qui venait disputer l’Open d’Australie, n’aurait pas apporté les preuves suffisantes pour son exemption médicale, selon The Age. Le Serbe devrait être contraint de quitter le territoire dès jeudi, après avoir passé la nuit à l’aéroport de Melbourne. Ses avocats devraient cependant tenter un appel de la décision.