Invasion russe en Ukraine

  1. D'abord ses espions, maintenant ses officiers: qui Poutine peut-il blâmer à part lui-même?

    D'abord ses espions, maintenant ses officiers: qui Poutine peut-il blâmer à part lui-mê­me?

    Certains espions ou officiers ont déjà perdu leur place face aux humiliations subies en Ukraine. Mais ce n’est pas en changeant le timonier que Poutine maintient son Titanic à flot. Cela met en évidence un risque important, avertissent les experts russes: “Si Poutine ne reconnaît pas l’échec de sa guerre comme étant le sien, alors il y a vraiment un terrain dangereux pour un comportement irresponsable, irrationnel et apocalyptique”.